VOTE | 467 fans

#706 : Code assassin

**** 

Une message crypté est découvert dans du sang humain dans un musée. L'équipe cherche à décoder ce message ce qui les ammène vers un suspect, génie d'informatique. Pendant ce temps, Booth et Brennan cherche la maison parfaite pour leur nouvelle famille. 

 

Popularité


4.29 - 7 votes

Titre VO
The Crack in the Code

Titre VF
Code assassin

Première diffusion
12.01.2012

Première diffusion en France
20.09.2012

Vidéos

Sneak Peek 1 Episode 706

Sneak Peek 1 Episode 706

  

Sneak Peek 2 Episode 706

Sneak Peek 2 Episode 706

  

Sneak Peek 3 Episode 706

Sneak Peek 3 Episode 706

  

Promo 1 Episode 706

Promo 1 Episode 706

  

Promo 2 Episode 706

Promo 2 Episode 706

  

Promo 3 Episode 706

Promo 3 Episode 706

  

Diffusions

Logo de la chaîne W9

France (redif)
Jeudi 29.06.2017 à 14:25

Logo de la chaîne W9

France (inédit)
Mercredi 28.06.2017 à 16:10

Plus de détails

Au musée de l’Héritage Américain, une guide forme de futurs employés en leur inculquant les bases du métier. Mais alors qu’ils arrivent devant la statue de Lincoln, le groupe découvre des restes humains, un crâne et une colonne vertébrale, et une inscription en lettres de sang sur la statue : « où est le reste de moi ? ». En voiture, Booth et Brennan sont déjà en chemin pour la scène du crime, pendant que Brennan continue de parcourir les annonces immobilières. Booth aimeraient qu’ils trouvent vite, car Brennan doit accoucher dans 6 semaines et ils n’ont pas encore d’endroit où vivre. Mais aucun des deux ne semble prêt à faire des concessions sur leurs critères de sélection. Et Booth s’inquiète à la moindre fausse alerte…

Sur place, Camille et Hodgins sont déjà en train d’examiner les restes pendant que ce dernier parle de conspirations et de Vatican qui aurait fait assassiner Lincoln. Il mentionne d’ailleurs un certain John Wilkes Booth, apparemment relié à l’histoire, mais Camille lui suggère de ne pas en parler à Booth s’il désire rester en vie. Lorsque Booth et Brennan arrivent enfin, Hodgins leur dit que le meurtre remonte à deux jours. Mais quelque chose intrigue Brennan dans les ossements : le tueur a disséqué les vertèbres et les a volontairement replacées dans le mauvais ordre pour leur envoyer un message. Cela n’augure rien de bon…

Au Jeffersonian, Camille, Angela et Brennan examinent les os. Une ficelle semble relier les vertèbres entre elles. La victime serait une femme d’à peine 20 ans. Camille a un mauvais pressentiment à propos de l’affaire et elle a raison : la ficelle est faite d’intestin humain. Et Wendell arrive également avec de mauvaises nouvelles. Le sang qui a servi à écrire le message ne vient pas de la victime, mais de 5 autres personnes.

Au FBI, Booth et Sweets examinent les vidéos des caméras de surveillance. La veille, des exterminateurs ont traité le musée, mais à 5h50, l’une des caméras a été touchée par un pointeur laser. Selon le profil qu’établit Sweets, le meurtrier est quelqu’un qui essaye d’attirer à la fois l’attention du public (avec le message) et à la fois celle des investigateurs avec la réorganisation des vertèbres. C’est quelqu’un d’intelligent, de manipulateur, et qui a sans doute commis d’autres meurtres avant. Booth suggère alors un des membres de l’équipe d’extermination avec un casier judiciaire, un certain Sam Sachs.

Au Labo, Wendell et Hodgins examinent méticuleusement l’arrangement des vertèbres. Hodgins pense qu’il y a une logique dans cet ordre, et que les suites de lettres et de chiffres des vertèbres doivent sans doute les mener à un code secret. Il veut à tout prix y parvenir car son grand-père lui, décryptait les codes pendant la seconde guerre mondiale.

Booth et Sweets interrogent Sam Sachs. Ce dernier semble très dérangé à l’idée de ne pas pouvoir fumer. Il a un casier judiciaire important mais il affirme s’être rangé et être fier de son travail. Mais Booth pense que le meurtrier est quelqu’un de plus intelligent et que ça ne peut donc pas être lui. Par contre, vu qu’il semble incapable de se passer de cigarette, il connaît forcément l’angle mort des caméras où il peut fumer en toute tranquillité pendant ses heures de travail… De leur côté, si Angela ne parvient pas encore à trouver le nom de la victime grâce à la reconstruction faciale, Camille, elle, a le résultat des 5 ADN retrouvés sur le lieu du crime. Tous les 5 appartiennent à des agents du FBI du bureau de Washington…

Mais au bureau, Caroline est aux prises avec un autre problème : un journaliste un peu trop curieux du nom d’Ezra Krane tente par tous les moyens d’avoir de nouvelles informations, mais il semble déjà bien renseigné. Booth les interrompt et veut la source du journaliste mais ce dernier refuse de lui donner le nom. Caroline est inquiète : soit ils ont une taupe, soit le meurtrier parle directement à la presse.

Au Diner, pendant que Brennan regarde encore et toujours les annonces immobilières, Sweets lui décrit le profil psychologique du tueur, mais elle ne semble qu’à moitié réceptive…

Booth arrive alors pour exposer les derniers détails de l’affaire. Les 5 agents du FBI dont le sang a été retrouvé sur la scène de crime sont vivants et en bonne santé. Le tueur a dû se procurer leur sang à la collecte organisée par le FBI deux semaines auparavant. Sweets insiste encore une fois sur le fait qu’il vise clairement le FBI et qu’il est dangereux. Booth demande alors à Brennan de renoncer à aller sur le terrain, ce qu’elle accepte immédiatement, lui répondant que Sweets lui a déjà expliqué. Sous les regards sidérés des deux hommes, elle ajoute qu’avec les besoins actuels du bébé, elle restera au labo à se concentrer sur l’affaire et sur la recherche d’une maison.

De leur côté, Angela et Hodgins se concentrent sur le décryptage du code qu’ils pensent trouver dans l’ordre des vertèbres. Hodgins cherche toutes sortes de solutions mais rien n’y fait. Il en vient donc à la conclusion que si le tueur veut que le code soit compris, alors ce dernier doit être beaucoup plus simple que ce qu’il y parait.

De retour du musée, Booth a examiné l’angle mort des caméras et y a trouvé un pointeur laser fait maison caché dans une boite de pastilles à la menthe. Cela confirme la théorie de Sweets : le tueur cherche à attirer l’attention et il est doué en bricolage. Caroline est donc chargée de ressortir tous les dossiers des « geeks » de ces deux dernières années.

En examinant de plus près les dents de la victime, Brennan en conclut que cette dernière a grandi au Danemark, ce qui explique qu’Angela n’ait pas trouvé de correspondance avec les personnes disparues. Il y a également une entaille inexpliquée sur une des vertèbres, mais pour approfondir cela, il faudrait le reste du squelette.

Tandis que Booth a trouvé une maison potentielle, Sweets a examiné les dossiers ramenés par Caroline et en a sorti un certain Christopher Pelant, un pirate informatique au QI élevé qui a déjà attaqué le site internet du Sénat en laissant apparaître la question « où est le site internet ? ». Il a également désactivé le réseau du Ministère de l’Intérieur. Le FBI l’a donc déjà inculpé pour fraude et piratage en ligne. Booth est interrompu par l’agence immobilière qui lui envoie la photo de la maison potentielle… qui n’est autre qu’une ruine. Il se dit qu’au moins, leur suspect est plus prometteur. Mais Sweets lui dit qu’il y a un problème… en effet, arrivés chez le suspect, ils ne peuvent que constater qu’il n’y a ni ordinateur, ni internet, et que le jeune homme a un bracelet de surveillance électronique et qu’il peut donc justifier qu’il n’est pas sorti de chez lui depuis 6 mois. Seul un vieil ordinateur hors d’état de marche les intrigue. Booth l’interroge tout de même sur le musée et sur le meurtre et Christopher lui répond que le journaliste qui l’a appelé avant, Ezra Krane, lui avait déjà dit que le FBI le considérerait comme un suspect potentiel. Mais il affirme ne pas être un criminel mais un « hacktiviste », même s’il reconnaît avoir laissé des soldats sans défense lors du piratage du site du Ministère de l’Intérieur. Booth reçoit un coup de fil lui confirmant que le suspect n’est pas sorti de chez lui. Cependant, ni lui ni Sweets ne semblent totalement convaincus de l’innocence du jeune pirate…

Au labo, Angela et Hodgins tentent toujours de décrypter le code mais ce dernier commence à baisser les bras. Cependant, avec une certaine combinaison, ils commencent à trouver une logique : un code postal, le numéro du Département de la Justice, et l’adresse des archives du bâtiment en question. Le nombre restant doit être le numéro de la salle. Il reste encore 4 chiffres non expliqués, mais Hodgins décide d’appeler immédiatement Booth pour le tenir au courant.

On retrouve ce dernier en compagnie de Sweets en train d’explorer les couloirs du bâtiment indiqué par Hodgins. Arrivés devant la salle, ils comprennent que les derniers chiffres forment le code permettant de rentrer dans la pièce. Ils se séparent pour explorer les couloirs, et Booth trouve du sang devant un casier. C’est en l’ouvrant qu’il obtient la réponse du « où est le reste de moi ? ». En effet, le casier est rempli de restes humains… Pendant que l’équipe du Jeffersonian emporte les restes au labo, Sweets examine les dossiers qui se trouvent dans le casier. Curieusement, ce ne sont ni des affaires en cours, ni classées mais « en suspens ». Mais il est interrompu par un coup de téléphone : il a trouvé le cadeau d’anniversaire de Daisy, une Vespa qu’il a eue aux enchères des Marshalls. Évidemment, cela n’intéresse pas Booth, qui préfère se concentrer sur les dossiers. Curieusement, tous ont un rapport avec les informateurs confidentiels du FBI qui auraient commis des crimes passés sous silence. Selon Sweets, une victime essaie d’attirer l’attention sur ces actes.

Au labo, Wendell et Brennan peuvent enfin examiner le squelette complet. D’après les blessures, il semblerait que la victime ait comme explosé de l’intérieur. Hodgins quant à lui, a découvert du camphre dans une des vertèbres, produit habituellement utilisé pour les feux d’artifices.

Mais au FBI, quelque chose d’autre inquiète Caroline : le journaliste Ezra Krane est déjà au courant des restes retrouvés aux archives et en parle ouvertement à la télévision. Tout juste arrivé, Sweets explique que dans les dossiers retrouvés, l’affaire concernant un des informateurs du FBI a mené un homme au suicide sous les yeux de sa fille. Cette dernière est donc un potentiel suspect, d’autant qu’elle travaille au service informatique d’un hôpital, et aurait donc les compétences et le lieu pour avoir détaché les vertèbres.

Hodgins et Wendell n’ont qu’une solution pour tenter d’expliquer le scénario du crime : une expérience, sous le regard bien peu amène de Camille. Ils ont donc reproduit le corps et introduit un explosif dans la cavité thoracique. Alors qu’ils se préparent tous trois à l’explosion derrière une vitre, cette dernière ne vient pas, et la mèche semble éteinte. Au moment où Hodgins se prépare à aller vérifier l’expérience, le faux corps explose alors.

A l’hopital, Sweets et Booth vont interroger la fille de l’homme qui s’est suicidé. Elle explique qu’un des informateurs du FBI a escroqué son père en effaçant son assurance vie et sa pension. Désespéré, ce dernier s’est donc suicidé, et elle estime que le FBI a couvert le meurtre. C’est un appel d’Ezra Krane qui lui a appris quelques jours après la mort de son père que le fraudeur était un informateur du FBI. Booth est à nouveau interrompu par un coup de téléphone : Angela a enfin l’identité de la victime, une jeune fille du nom d’Inger Johannsen, qui gardait une maison pendant qu’une famille était absente. Le tueur a choisi quelqu’un qui ne manquerait à personne.

Booth et Sweets partent enquêter dans le quartier où se situe la maison que gardait la victime. Tandis qu’ils font le tour, Booth avoue à Sweets qu’il a peut être trouvé une maison pour lui et Brennan grâce aux enchères dont Sweets lui avait parlé. En arrivant dans le jardin, intrigué par la présence de mouches, Booth découvre une marre de sang dans le jacuzzi. C’est l’endroit où la victime a été tuée. Le message « ça ne s’arrêtera pas » est écrit en lettres de sang sur la clôture près des restes. Le tueur savait qu’ils allaient trouver ce message, il joue avec eux.

La nuit est tombée. En voiture, Brennan explique à Booth que les tissus humains retrouvés dans le jacuzzi laissent à penser que le meurtre a été commis dans la nuit du dimanche. Mais autre chose semble la préoccuper. Quand Booth lui demande, elle lui explique qu’elle est frustrée car malgré les nombreuses maisons qu’elle a visitées, aucune ne correspond, même de loin, à leurs exigences. Booth lui avoue alors qu’il a peut-être trouvé une maison, mais que celle-ci a une histoire pas très glorieuse. En effet, son ancien propriétaire est maintenant en prison… Mais cela ne semble pas décourager Brennan, qui, comme toujours, a une explication purement anthropologique à acquérir la maison d’un « ancien ennemi ». Un nouveau coup de fil de Caroline leur apprend que la victime était blanche comme neige. Mais cette dernière veut absolument interroger le journaliste pour qu’ils sachent enfin d’où il tient ses sources. Booth est donc chargé de le trouver et de l’amener au FBI pour un interrogatoire.

Au labo, suite à l’expérience infructueuse de Wendell et d’Hodgins, Angela scanne l’intégralité des os pour élaborer différents scénarios avec son programme. Mais au moment où elle commence à chercher l’arme du crime, tout le système informatique lâche et le feu se déclare dans le cœur du réseau informatique.

Booth interroge enfin Ezra Krane au FBI, mais celui-ci refuse de dire qui est sa source. Mais Booth pense alors que c’est lui le meurtrier et qu’il a alors inventé toute l’histoire pour relancer sa carrière, ce qui expliquerait qu’il sache toujours tout avant tout le monde. De plus, il s’avère qu’il n’a pas d’alibi ni pour la nuit du meurtre, ni pour le moment de la collecte de sang du FBI. De retour au labo, Hodgins et Wendell ont trouvé l’arme du crime : un harpon explosif, plus souvent utilisé par les plongeurs sur les requins. Devant le scepticisme de Camille, il teste l’appareil sur une pastèque qui explose aussitôt. Cela démontre que le harpon a donc été plongé dans la victime et l’a tuée. Angela arrive. Elle explique que le logiciel malveillant qui a attaqué leur réseau s’en est pris aux ventilateurs. Au lieu que ceux-ci se déclenchent à 25°, ils devaient se déclencher à 250°. Mais le virus n’a pas pu passer à travers leur pare-feu et provient directement de l’ordinateur d’Angela, ce qui voudrait dire que cette dernière l’a téléchargé. Et la seule chose qu’elle a téléchargé dans la journée se trouve être le scanner des os… L’équipe comprend alors que le virus informatique se trouvait dans les os. Camille part chercher Brennan pour qu’elle les examine à nouveau. En y regardant de plus près, cette dernière découvre en effet une irrégularité sur les os qui correspond au virus inséré dans l’ordinateur. Angela en conclut qu’il a été fait en démontant un ordinateur et donc que le tueur veut leur montrer qu’il n’a pas besoin d’ordinateur pour créer un virus. Tout les ramène donc à Christopher Pelant.

Devant le FBI, une équipe se presse. Un corps sans tête a été retrouvé, pendu au mat du drapeau. Dès le premier examen, Camille conclut qu’il a été tué avec un harpon explosif similaire à celui qui a servi à tuer la première victime. En regardant dans ses poches, elle découvre la carte d’identité d’Ezra Krane. Le corps est encore chaud, laissant à penser qu’il est mort depuis moins de 4 heures. Deux heures plus tard, au labo, Camille n’a toujours pas récupéré le corps. De son côté, Hodgins a trouvé dans le crâne des fragments d’un tube à vide habituellement utilisé dans les vieux ordinateurs. Pour Angela, cela ne fait aucun doute, Pelant est le coupable. Intelligent comme il l’est, il n’a sans doute eu aucun problème à contourner la sécurité de son bracelet électronique. C’est alors que Caroline arrive avec de mauvaises nouvelles. Par des voies détournées, des ordres contraires ont été envoyés concernant le transfert du corps. Ainsi, l’autopsie a soi-disant été effectuée et a révélé des tissus infectieux. Or, Camille explique au reste du groupe que lorsque des tissus infectieux sont trouvés, les corps sont brûlés comme des déchets médicaux. Quelqu’un est donc bien décidé à brouiller les pistes et à les empêcher de trouver le coupable…

En voiture, Brennan refuse d’accepter que le jeune pirate puisse être plus intelligent qu’elle. Booth tente donc de la convaincre qu’il est surtout ingénieux et dangereux, car il a, par exemple, réussi à se procurer de la poudre explosive sans laisser de trace. Ce à quoi Brennan lui répond que de l’urine putréfiée aurait eu le même effet… Sautant sur l’occasion, Booth essaie donc de savoir si elle croit que quelque chose de mauvais au premier abord peut par la suite devenir utile. Brennan comprend bien vite qu’il ne parle pas que de l’affaire mais également de la maison qu’il a trouvée, ce qui l’inquiète sur l’état de la fameuse maison…

Au FBI, Booth a amené Christopher Pelant mais également son vieil ordinateur, dans lequel il manque justement un tube à vide. Lorsque Sweets l’interroge sur le virus qu’il a réussi à introduire dans l’os, le suspect le corrige immédiatement en lui disant que c’est un « ver ». Il ne nie donc pas l’information, mais en montrant à nouveau son bracelet électronique, explique qu’il envoie un message toutes les 38 secondes à la société de protection, le disculpant alors d’être sorti de chez lui. Il les provoque à plusieurs reprises, mais Booth ne peut pas l’arrêter, et le laisse donc partir. Mais avant cela, Pelant lui demande de bien vouloir transmettre ses salutations au docteur Jack Hodgins, car il savait que l’idée du code dans les os l’intéresserait fortement…

Au labo, tandis que Wendell termine de ranger les os et les pièces à conviction, Angela continue d’examiner les photos et autres preuves sur son ordinateur. Chez lui, Pelant démonte toutes sortes d’objets à la recherche de composants. Sur le mur derrière lui, les photos des victimes, et deux articles de journaux, où les noms de Brennan et de Booth ont été entourés en rouge et reliés…

De nuit, Booth fait enfin visiter à Brennan la maison dont il lui parlait. C’est une ruine. Le plancher est dangereux, il y a des insectes et des débris partout. Il tente de convaincre sa compagne qu’il suffit de beaucoup de réparations et d’imagination, mais devant son air effaré, il s’excuse et lui dit qu’ils trouveront autre chose, que la caution qu’il a versée n’est pas importante.

Ne cachant pas sa joie, il l’emmène alors dans une autre partie de leur maison, près de ce qui sera leur chambre.

Alors qu’il l’embrasse, il sent un coup de pied de leur bébé. Selon Brennan, c’est leur fille leur fait savoir qu’elle aime sa chambre…

 

Source : Bones Online

Kikavu ?

Au total, 119 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

logan12 
17.02.2019 vers 21h

Maighread 
28.01.2019 vers 20h

IThink 
01.08.2018 vers 22h

sinner35 
24.06.2018 vers 15h

stella 
12.04.2018 vers 14h

friends76 
07.04.2018 vers 07h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Michael Grant Terry bientôt papa?

Michael Grant Terry bientôt papa?
C'est ce que la story instagram de Pej Vahdat semble laisser penser! Michael Grant Terry aurait...

Calendrier du mois

Calendrier du mois
Pour avril, c'est avec Angela, Camille et Brennan que nous serons! >>Le calendrier...

Bones anniversaire !

Bones anniversaire !
27 mars, je crois bien que c'est l'anniversaire de quelqu'un aujourd'hui... laissez moi...

Nouveau survivor

Nouveau survivor
C'est parti pour un nouveau survivor! On continue la série de survivor pour désigner le meilleur...

Bones anniversaire!

Bones anniversaire!
Aujourd'hui Ryan Cartwright alias Vincent Nigel-Murray fête ses 38 ans ! En effet, il est né le 14...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

grims, Hier à 08:57

Nouvelle série de photos du mois sur le quartier Sons of Anarchy ! venez départager les tenues de Maggie Siff !

choup37, Hier à 10:04

Calendrier, pdm, jeux, nouveau sondage sur Doctor Who! Quel écrivain(e) aimeriez-vous rencontrer?

Linstead77, Hier à 17:05

N'oubliez pas que vous pouvez toujours vous inscrire pour le concours wallpaper de Riverdale Spécial Luke Perry

cinto, Hier à 18:46

Allez, les Blondes!! nouvelle PDM chez The Tudors!! et aussi nouveau sondage ; merci pour les votes déjà faits et ceux à venir!

choup37, Hier à 21:24

Jeux, pdm, sondage, et nouveau design vous attendent sur kaamelott!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site