VOTE | 467 fans

#103 : Un Homme Bien

Un homme bien

****

RésuméBrennan et Booth se rendent dans un lycée privé. Dans le parc, le corps d'un adolescent est repéré pendu à un arbre. Après les premières analyses, le garçon serait mort depuis 10 à 14 jours.

Popularité


4.25 - 12 votes

Titre VO
The boy in the Tree

Titre VF
Un Homme Bien

Première diffusion
27.09.2005

Première diffusion en France
19.01.2007

Diffusions

Logo de la chaîne W9

France (redif)
Dimanche 04.09.2016 à 22:40

Logo de la chaîne M6

France (inédit)
Vendredi 19.01.2007 à 22:40
4.80m

Logo de la chaîne FOX

Etats-Unis (inédit)
Mardi 27.09.2005 à 21:00
7.30m

Plus de détails

RéalisateurPatrick R. Norris

Scénariste : Hart Hanson

Guest : Jose Zuruga, Heavy D., Mark Torry, Tom Dugan; Marlene Forte, Carlos Cervantes, Mandy June Turpin, Nicholas Hormann, Chris Conner

Service d'antropologie médial : Angela et Jack observent Zack en discussion avec Naomi avec laquelle il a eu une aventure d'une nuit. Ils le poussent à l'extérieur où Booth et Brennan l'attentent afin de se rendre sur les lieux d'un crime.

Dans la voiture, Zack essaie de demander des conseils à Booth sur les femmes, mais celui-ci refuse de sortir du cadre professionnel. Il détaille le crime et impose la suite du voyage en "mode de méditation", c'est-à-dire en silence !

Arrivés sur les lieux (une école privée très chic), ils doivent montrer carte blanche et se rendre auprès du chef de la sécurité. Ils sont ensuite conduits sur les lieux :

Le corps d’un adolescent a été retrouvé pendu sur un arbre d’une école de la cote est.

Comme souvent, Brennan et Booth se chamaillent à cause du comportement de Brennan envers les gens, ici plus particulièrement envers le sheriff, une femme avec laquelle elle a travaillé voici deux ans et dont elle dit, assez sèchement, ne plus se souvenir.

La victime est toujours dans l'arbre. De qui s'agit-il ? Elève, professeur ou visiteur ? Est-ce un suicide ou un meurtre ?

Brennan impose de faire des photos de la scène du crime avant de toucher à la victime. Cependant, au cours de ces prises, la tête tombe et Brennan la ratrappe dans ses mains. Le reste du corps tombe également.

Générique

Au laboratoire : Brennan procède à l'autopsie; il s'agit d'une personne entre 14 et 17 ans, au profil hispanique.

Le Dr Jack Hodgins estime l’heure de décès en 10 et 14 heures grâce à des asticots et des fourmis qui se nourrissent du corps.

Zack montre une chaînette avec médaille que le garçon portait. Brennan en déduit que la victime est catholique.

Ensuite, Brennan remarque un implant cochléaire dans l’oreille de l’adolescent, et peut donc en déduire que la victime était sourde. Grâce au numéro de série de l’implant cochléaire, elle va pouvoir mettre un nom sur ce corps 

Brennan va encore remarquer que l’os hyoïde du garçon est brisé. Normalement, chez les adolescents cet os est flexible et ne se casse pas. Bones va donc se demander comment cet os a pu se casser.

Booth se rend à l'école où le directeur lui signale qu'aucun enfant "sensible", c'est-à-dire protégé par des garde-du-corps n'a disparu. Le directeur s'inquiète surtout de la réputation de la l'école. Brennan appelle Booth pour lui dire que d'ici une heure, elle aura l'identité de la victime grâce au numéro de série de l'implant. Elle voudrait lui dire quelque chose, mais Booth coupe la communication. Brennan a cependant pu placer "qu'elle doutait que la cause de la mort soit un suicide".

Le directeur de l'école tient absolument à ce que la réputation de l'école soit sauvée et estime que le suicide ne fait aucun doute. Il dit à Booth "vous comprenez et vous partagez certainement cet avis".

Booth demande la liste des élèves, des enseignants et de tout le personnel de l'école. L'adjoint du directeur fait remarquer que ce sont là des informations confidentielles; Booth rétorque qu'il "se débrouille asser bien pour garder les secrets".

Au Jefferson, Booth se chamaille encore avec Brennan : elle veut pouvoir détenir une arme, il veut un passe pour entrer sans problème dans son secteur.

Zack dévoile l'identité de la victime : il s'agit de Nestor Olivos, le fils de l'ambassadrice du Venezuela.

Brennan ne veut toujours pas confirmer la cause de la mort !

Au F.B.I. : En présence de leur chef respectif, Brennan et Booth s'opposent. Brennan ne veut pas déclarer qu'il s'agit d'un suicide ou d'un meurtre. Quant au F.B.I., il subit des pressions et souhaite, pour faire avancer les choses, que Bones déclare qu'il s'agit d'un meurtre. Après un échange assez sarcastique, Brennan déclare "Nestor Olivos a été victime d'un homicide".

En voiture, Bones et Booth mettent au point ce qu'ils vont dire aux parents de Nestor, Booth faisant remarquer que Brennan est souvent "dure" pour ce genre d'annonces.

Du côté de Jack Hodgins, il va découvrir, en examinant les asticots, que Nestor a avalé une forte dose de drogue : ketamine, avant de mourir. Est-ce volontaire ou quelqu’un l’a drogué ?

Nestor s’est-il suicide ou a-t-il été assassiné ? La question reste posée !

Brannan va par la suite découvrir que la Ketamine que l’adolescent avait ingéré, en plus de l’avoir étouffé, l’a fait vomir avant de mourir. De ce fait, des acides étaient piégés dans sa gorge par la corde ce qui a affaibli l’hyoïde de Nestor, et donc l’os a pu casser avec le poids du corps.

Donc Nestor a bien été assassiné … mais par qui ?

EPISODE 1.03 : UN HOMME BIEN

 

[Au laboratoire de l'Institut. Les laborantins s'activent.]

 

[ Dans le SUV de Booth. Booth et Bones attendent devant l'Institut. Booth met ses lunettes de soleil.]

 

Booth : Alors, il est où le gamin ?

 

[ De retour à l'intérieur de l'Institut. Zach est au rez-de-chaussée et discute avec une femme blonde. Angela et Hodgins sont sur la plateforme et les regardent. ]

 

Hodgins : C'est Naomie, elle travaille à la paléontologie. Elle et Zach ont couché ensemble il y a à peu près un mois. Depuis elle ne l'a même pas rappelé.

 

Angela : Oh.

 

Hodgins : Tu travailles sur quelque chose d'intéressant ?

 

Angela : Moi ? Oh, oui. La reconstitution en 3D d'u tombeau Etrusque.

 

Hodgins : Mmh, mmh.

 

Angela : Et toi ?

 

Hodgins : Oh oui. Oui, oui, je suis sur un truc passionnant.  J'analyse des échantillons de vase.

 

Angela : Mmh, mmh. Ce tombeau Etrusque est tellement ennuyeux.

 

Hodgins : A qui le dis-tu. Tu sais ce qu'il nous faudrait ?

 

Angela : Une enquête criminelle. Brennan et Booth sont dehors et attendent Zach.

 

Hodgins : Quoi, on a une affaire ? Pourquoi tu ne l'as pas dis plus tôt ? (il crie à Zach) : Zach ! Il faut que tu y ailles.

 

Angela : Oh, d'après la tête qu'elle fait, je dirais que ce n'est pas bon signe pour Zach.

 

(Angela et Hodgins descendent les marches pour rejoindre Zach).

 

Hodgins : Allez, Zach. Remets-toi. Sois un mec.

 

Angela : Est-ce que ça va mon chéri ?

 

Zach : Elle a dit « Demande conseil », mais quand je lui ai demandé « Quel conseil ? », elle m'a répondu que si elle me le disait ce ne serait plus un conseil mais une affirmation.

 

(Zach prend son sac posé au sol. Il porte également la sacoche d'une caméra sur son épaule. Angela et Hodgins l'accompagne vers la sortie).

 

Hodgins : Tu sais ce qui te ferait du bien ? Te plonger dans le boulot.

 

Angela : Je sais que tu détestes analyser des échantillons de vase, mais montre un peu de compassion tout de même.

 

(Ils arrêtent de marcher et font face à Zach).

 

Zach : Je comprends les mots qu'elle a utilisé mais je ne saisis pas leur sens.

 

Angela : Est-ce que tu le lui as dit ?

 

Zach : Oui. Elle m'a dit de demander à mes amis si j'en avais.

 

Angela : Tu sais quoi, Hodgins a raison. Ne fais pas attendre Booth. Un corps est en train de se décomposer pendant qu'on discute.

 

(Angela pose sa main sur son épaule et le guide vers la porte).

 

Hodgins : Fonce, et ramène-nous une affaire mon vieux.

 

[ Dans le SUV. Booth conduit, Bones est à la place du passager. Zach est assis sur le siège arrrière].

 

Zach : Vous avez du succès auprès des femmes, n'est-ce pas ? Je veux dire, vous plaisez ?

 

Booth : On se dirige vers une école très prestigieuse, remplie de gosses de riches.

 

Bones : Je pensais qu'il serait bon de commencer par un « Bonjour. »

 

Zach (à Booth) : Si une femme vous dit de prendre conseil, qu'est-ce que ça signifie ?

 

Booth : Est-ce qu'on peut rester concentrés sur l'affaire ? (Zach replonge sur son siège). Merci.  Je connais le shérif. Elle est plutôt sympa mais cette école est très importante pour cette ville, elle va sûrement essayer de récupérer l'affaire. Ce que j'essaie de vous dire, c'est que ce n'est pas seulement une scène de crime, c'est aussi un lieu de grande influence alors quand on sera là-bas, vous me laissez faire et vous faites bien attention surtout.

 

(Zach se penche à nouveau très vite pour s'adresser à Booth)

 

Zach : Vous rappelez une fille après avoir couché avec elle, non ? Je pense que c'est ce qu'il faut faire.

 

Booth : Ecoutez, nous sommes dans une situation professionnelle, sur notre lieu de travail. Et on ne parle pas de sexe au travail.

 

Bones : D'abord, vous me dites que je suis trop axée sur mon travail. Et quand je veux vous dire « Bonjour », vous me dites de rester concentrée sur le travail ...

 

Booth : Okay, on a à peu près 45 min de route devant nous, pourquoi est-ce qu'on ne passerait pas ce temps en mode « méditation » ?

 

[ Nouvelle scène : Le S.U.V. arrive sur les lieux du crime. ]

 

Zach : Est-ce qu'on peut parler, maintenant ?

 

Booth : Non.

 

Bones : Pourquoi non ?

 

Booth : Parce que quand on est sur une scène de crime, c'est moi qui parle. Ma scène de crime, mes règles.

 

Bones : Ca à l'air très sécurisé.

 

Booth : Je vous l'ai dit, ce n'est pas une école comme les autres.

 

[ Le texte à l'écran indique : «Lycée de Hanover, Comté du Prince Georges, Maryland ». Booth s'approche du guichet de la sécurité. Un homme en sort et fait le tour du véhicule tout en vérifiant les papiers d'identité. ]

 

Booth (il sort son insigne) : FBI, Agent Spécial Seeley Booth, je suis accompagné d'un anthropologue judiciaire.

 

Bones (se penche vers l'homme) : Temperance Brennan, de l'Institut Jefferson.

 

Zach (se penche vers l'avant entre les 2 sièges) : Et je suis son assistant.

 

Guard : Je dois vérifier vos papiers, s'il vous plait.

 

Bones et Zach lui donne leurs papiers d'identité. Il retourne au guichet pour les contrôler.

 

Zach : Ca ne ressemble pas à l'école ou je suis allé.

 

Booth : Ouais, on est bien loin du monde réel c'est certain. Les noms des élèves scolarisés ici sont une information classée confidentielle.

 

L'homme de la sécurité revient avec les papiers et les leur rend.

 

Garde : Agent Booth, Dr Brennan, je vous conduis à Mr Sanders, notre chef de la sécurité.

 

Booth : Si vous nous indiquez la direction, nous pourrons le trouver nous-mêmes.

 

Garde : Les personnes étrangères à l'établissement doivent être escortées.

 

Booth : Hein ?

 

Booth apercoit une pierre blanche dans laquelle est gravée une inscription. Il la lit.

 

Booth : Omnia Mea Mecum Porto. Qu'est-ce que ça veut dire ? « Les étrangers ne sont pas admis » ?

 

Bones et Zach : J'emporte avec moi tous mes biens.

 

Booth les regarde étrangement, et Bones et Zach le regarde en retour. Il démarre le S.U.V. et se dirige sur la scène de crime. Ils sortent tous les trois du S.U.V. et une shérif vient à leur rencontre. Elle est suivie de deux hommes, le Principal de l'établissement et le chef de la sécurité.

 

Karen : Salut Seeley. Comment ça va ?

 

Booth : Karen, toutes mes félicitations pour ton élection au poste de shérif. Je suis très impressionné.

 

Sanders : Agent Booth, je suis Leo Sanders, le chef de la sécurité de cet établissement. Et voici le Principal Peter Ronson.

 

Bones : Où est le corps ?

 

Booth : Dr Temperance Brennan et son assistant, Jack euh ... quelque chose.

 

Zach : Zach Addy.

 

Bones (au shérif) : Pouvez-vous me conduire au corps ?

 

Bones et le shérif se dirigent vers la scène de crime, qui se trouve être un endroit boisé. Zach, Booth, le Principal et Sanders les suivent. Quelques étudiants autour du périmètre discutent. Il y a également des agents qui s'activent en prenant des notes, et qui gardent le périmètre.

 

Sanders (à Booth) : Même si l'établissement était presque vide durant les deux semaines de congés il est impensable que ...

 

Karen (à Bones) : Je ne sais pas si vous vous souvenez mais on a déjà travaillé ensemble sur une affaire. Des os retrouvés dans un caniveau, il y a environ 1 an ?

 

Bones : Je me souviens des os dans le caniveau.

 

Booth rejoint Bones et ralentit à sa cadence.

 

Booth (il murmure) : Vous savez Bones, être aimable avec les personnes n'a jamais fait de mal à qui que ce soit.

 

Le Principal : Les vacances se terminent demain ; j'aimerais qu'on n'ébruite pas cette affaire afin que les élèves n'apprennent pas ce qui s'est passé.

 

Bones : A vrai dire, on ne sait pas ce qui s'est passé et c'est pourquoi nous sommes ici. Est-ce quelqu'un a touché au corps ?

 

Karen : J'en doute. C'est assez écoeurant.

 

Sanders : Elles ne plaisante pas, hein ?

 

Booth : Le Dr Brennan est particulièrement concentrée sur son travail.

 

Ils arrivent à la scène de crime. Il y a un banc en bois sous un arbre. Booth regarde vers le haut.

 

Bones : Où est le corps ?

 

Booth : Bones.

 

Booth lui montre un corps pendu à l'arbre par une corde attachée autour de son cou.

 

Booth : Okay. Est-ce que c'est un étudiant ?

 

Sanders : Cette école est très sécurisée. C'est soit un étudiant, soit un membre du personnel, ou du professorat.

 

Bones (à Zach) : Commence par filmer. Je ne veux pas que les flash fassent fuir les corbeaux.

 

Sanders : Oui ce serait vraiment dommage. Déranger des oiseaux qui dévorent de la chair humaine.

 

Booth : On va peut-être élargir le périmètre ? (à Sanders et au Principal) Messieurs, j'aimerais que mon anthropologue puisse s'installer dans une salle.

 

Bones : Votre anthropologue ?

 

Karen : Agent Booth, si vous établissez qu'il s'agit d'un suicide, cela devient mon affaire, n'est-ce pas ?

 

Bones : La personne qui va établir s'il s'agit d'un suicide ou non, c'est moi.

 

Karen : On va laisser Miss Macchabée s'installer dans une salle.

 

Booth (à Bones) : Je suis ravi qu'on ait eu cette petite conversation sur l'intérêt d'être aimable avec les personnes.

 

Bones : Je n'aime pas les shérif. Ils ont été élu pour siéger derrière un bureau, leur but est d'être réélu pour rester derrière leur bureau, et pas de découvrir la vérité.

 

Zach : J'ai terminé de filmer, Dr Brennan.

 

Bones : Tu peux prendre des clichés.

 

Le Principal se dirige vers Booth.

 

Le Principal : Est-ce qu'on peut le descendre de là ?

 

Bones : Il y a beaucoup à faire avant cela.

 

Booth : Voulez-vous bien vous reculer, s'il vous plait ?

 

Le Principal : Je suis le Principal de cet établissement.

 

Booth (énervé) : Et ceci est une scène de crime. Reculez.

 

Bones regarde le corps pendu dans l'arbre. La décomposition est très avancée. Les oiseaux sont toujours dessus à picorer le visage et le crâne. Zach prend quelques clichés et les oiseaux s'envolent. La tête tombe au sol. Bones la récupère.

 

Bones : Il va me falloir un sac.

 

Le reste du corps ainsi que la corde tombent à leur tour au sol.

 

Bones : Il va me falloir un plus gros sac.

 

GENERIQUE

 

[ Nouvelle scène : Au Laboratoire Médico Légal. Le corps est sur une table et Bones, Angela, Zach et Hodgins l'examinent. ]

 

Bones : Sexe masculin, environ 1m 70, 60 kgs, d'après le sternum et le crâne je dirais adolescent, entre 14 et 17 ans. Les pommettes sont hautes ... Asiatique ?

 

Angela : Je dirais plutôt Hispanique.

 

Hodgins : Une colonie de fourmis crematogaster installée dans l'arbre s'est nourrie du corps, ainsi que des larves et des taons. Je pourrais estimer l'heure de la mort quand j'aurais déterminé qui a mangé quoi et quand.

 

Bones (à Hodgins) : Vois si tu trouves des larves d'insectes qui pourrais nous indiquer des traces de drogues dans l'organisme.

 

Zach : Il portait ceci.

 

Zach leur montre un collier. Angela le prend et l'examine. C'est une chaine religieuse en argent.

 

Angela : Il était catholique.

 

Bones : Passe-moi une pince.

 

Elle tend la main vers Zach afin qu'il la lui donne, tout en examinant le crâne à l'aide d'une petite lumière. Elle attrape la pince et sort de derrière l'oreille un petit appareil métallique. Des petits fils électriques en sortent.

 

Angela : Qu'est-ce que c'est ?

 

Bones : Un implant auriculaire. C'est visiblement ce qui attirait les oiseaux.

 

Angela : Etre sourd devait le distinguer des autres élèves.

 

Bones (à Zach) : Vérifie le n° de série.

 

Angela : Je vais faire des radios et tirer des images 3D du squelette.

 

Zach : Je ne parlais à personne à l'université. Je ne me suis pas suicidé.

 

Hodgins : Ce n'était pas une université. C'était un programme expérimental sur les génies.

 

Hodgins sourit à Zach qui paraît ennuyé. Angela sourit également et Bones lui lance un simple regard. Hodgins cesse de sourire.

 

[ Nouvelle scène : Lycée de Hanover. Booth descend des escaliers de bois à l'intérieur du bâtiment avec le Principal et Sanders. ]

 

Booth : Vous serait-il difficile de retrouver lequel de vos étudiants manque à l'appel ?

 

Sanders : On ne peut pas contacter les parents pour leur indiquer que nous avons trouver un corps sur le campus et que nous voudrions savoir s'ils savent où se trouve leur enfant. Savez-vous vous-même où est votre enfant ?

 

Le Principal : Nous pouvons faire l'appel demain.

 

Sanders : Tous les étudiants à haut risque sont en sécurité.

 

Booth : A haut risque ?

 

Sanders : Ceux qui ont des gardes du corps personnels.

 

Ils entrent dans le bureau du Principal. Le Principal prend place dans son fauteuil et Sanders s'assoit sur le coin du bureau. Booth reste debout, devant le bureau.

 

Le Principal : Que doit-on dire aux médias ?

 

Booth : Ceci ne me concerne pas.

 

Sanders : Il y a ici des étudiants dont on ne souhaite pas divulguer la présence au monde entier.

 

Le Principal : Il s'agit vraisemblablement d'un suicide, ce n'est pas comme si on vous demandait de laisser un meurtrier en liberté.

 

Le téléphone de Booth sonne, il sort pour répondre.

 

Booth : Excusez-moi (au téléphone). Booth ?

 

Bones est assise à son bureau, c'est elle qui contacte Booth.

 

Bones : Nous aurons l'identité de la victime dans moins d'une heure.

 

Booth : Aussi vite ?

 

Bones : Vous savez ce qu'est un implant auriculaire ?

 

Booth : Un appareillage pour les sourds ?

 

Bones : Pas exactement. C'est plutôt un implant installé chirurgicalement ...

 

Booth : Vous pouvez l'identifier avec le n° de série ?

 

Bones : Oui, mais ce qui est intéressant c'est que ...

 

Booth : OK, vous m'expliquerez tout ça plus tard.

 

Bones : Non, ce qui est intéressant c'est que ...

 

Booth : C'est exact.

 

Bones : Quoi ?

 

Booth : C'est intéressant.

 

Bones : Vous avez bu ?

 

Booth : On voit ça plus tard, merci d'avoir appelé.

 

Bones : Attendez, je ne suis pas certaine qu'il s'agisse d'un suicide.

 

Booth : On passera chez le chinois prendre un dîner et vous me parlerez de tous ces détails ennuyeux.

 

Booth raccroche et Bones écoute la tonalité.

 

Booth : Désolé.

 

Sanders : Une mort est vraiment problématique dans un établissement comme le nôtre.

 

Booth : Vous êtes réputés pour la sécurité de votre établissement, mais vous ne pouvez pas  être tenu responsable si un étudiant se donne la mort.

 

Sanders : Nous sommes tous d'accord pour dire que le suicide est la seule explication plausible.

 

Le Principal : Est-ce qu'on se comprend bien ?

 

Booth : Je pense que nous nous comprenons très bien (il se râcle la gorge). Il me faudra une liste complète des étudiants, ainsi que du personnel et du professorat.

 

Sanders : C'est une information hautement confidentielle.

 

Booth : Parfait, je sais garder un secret.

 

[ Nouvelle scène : Au labo. Bones examine une radio au dessus du corps étendu sur la table. Booth arrive au labo et se dirige sur la plateforme. ]

 

Booth : Vous pensez que ce n'est pas un suicide ?

 

Une alarme sonore retentit et des lumières rouges se mettent à clignoter.

 

Booth : C'est quoi ce bordel ?

 

Bones : On ne peut se permettre de laisser n'importe qui s'approcher au risque de contaminer tous ces détails ennuyeux.

 

Zach passe sa carte dans le lecteur et se dirige vers Bones.

 

Booth : Détails ennuyeux (à Zach). Ne me bousculez pas, gamin. Les détails ennuyeux, c'était une façon pour moi de vous dire que la conversation était terminée, d'accord ? Je veux une carte.

 

Bones : Ok, je veux une arme.

 

Booth : La dernière fois que vous en avez eu un entre les mains vous avez tiré sur quelqu'un.

 

Zach : C'était quelqu'un de méchant.

 

Booth : OK, qui est notre victime ?

 

Ils se dirigent tous les trois vers le corps.

 

Bones : Vous voulez tous les détails ennuyeux ?

 

Booth : Allez-y Bones, je vous écoute.

 

Bones : Ne m'appelez pas Bones.

 

Zach : L'implant auriculaire nous a permis de remonter au Dr Maurice Ledbetter de Cedar Sinai qui l'a installé sur un jeune homme, Nester Olivos.

 

Booth prend connaissance des papiers.

 

Booth : Nester Olivos, visa d'étudiant ... Fils d'une ambassadeur du Venezuela ... Quoi d'autre ?

 

Booth prend une radio et l'examine.

 

Bones : Vous voulez tous les détails ennuyeux ?

 

Booth : Allez-y Bones.

 

Bones lui arrache la radio des mains.

 

Bones : Ne m'appelez pas Bones. Son os hyoïde est brisé.

 

Booth : Mort par strangulation, l'os hyoïde est toujours brisé.

 

Zach : Chez un individu adulte, oui. Là c'est un adolescent.

 

Bones se dirige vers un écran d'ordinateur à côté du corps où l'on voit la tête et le cou. L'os hyoïde y est mis en évidence.

 

Bones : Cet os est flexible, incassable.

 

Booth : Peut-être que le gamin souffrait d'une maladie des os qu'on trouverait au Vénézuela (Bones et Zach le regardent agacés). J'essaie d'aider, moi. Donc pour vous, c'est un meurtre ?

 

Bones : Non, je dis que je ne sais pas ce qui est arrivé puisque je n'ai pas toutes les preuves nécessaires à une conclusion.

 

Le téléphone de Booth sonne. C'est un appel de Santana.

 

[ Nouvelle scène : Au département de la Justice. Santana est dans son bureau et discute avec Booth, Bones et Dr Goodman qui sont assis devant lui. ]

 

Santana : Qu'est-ce qu'on risque ? Un garçon pendu à un arbre, c'est visiblement un suicide.

 

Booth : Monsieur, est-ce que le lycée de Hanover a insisté sur ce point ?

 

Santana : Bien sûr qu'ils ont insisté sur ce point. Toutes les âmes de ce comté sont liées de près ou de loin à cette fichue école. Apparemment l'avenir du comté dépend de cet établissement.

 

Booth : J'aimerais pouvoir conclure à un meurtre ne serait-ce que pour les secouer un peu ...

 

Bones : Je ne vais pas conclure à un meurtre simplement pour vous faire plaisir.

 

Santana hoche la tête.

 

Dr Goodman : Les preuves ne sont pas encore assez éloquentes.

 

Santana : Alors faites-les parler. S'il vous plait Dr Goodman. (à Bones) Ecoutez, vous avez beaucoup d'expérience dans ce domaine, vous connaissez les os et tout le reste mieux que personne, n'est-ce pas ? Que vous dit votre instinct ?

 

Bones : Je ne me fie pas à mon instinct Monsieur.

 

Booth : Elle ne se fie vraiment pas à son instinct.

 

Dr Gibson : Comme nous tous à l'Institut Jefferson, le Dr Brennan  préfère se fier aux preuves et aux faits plutôt qu'à une simple intuition.

 

Santana (à Booth) : Et votre instinct à vous, que dit-il ?

 

Booth : Mon instinct me dit que toute cette affaire sent mauvais.

 

Dr Gibson (à Bones, énervé) : S'il sent avec son instinct, à quoi lui sert son nez ?

 

Bones rit.

 

Santana : Très bien, très bien, très bien. Pour que l'on puisse ouvrir une enquête, vous Dr Brennan devez déclarer qu'il s'agit d'un meurtre.

 

Dr Gibson : Sans enquête nous ne pouvons conclure qu'il s'agit d'un meurtre, mais il n'y aura pas d'enquête si le Dr Brennan ne déclare pas qu'il s'agit d'un meurtre. Dois-je faire venir un philosophe ?

 

Bones : Ils sont en train de dire que tout dépend de moi.

 

Santana : C'est comme ça qu'on parle à ces gens.

 

Bones : Ma conclusion officielle est que Nester Oliver ... a été victime d'un homicide.

 

[ Nouvelle scène : Dans le S.U.V. Booth conduit et Bones est sur le siège passager. ]

 

Booth : Merci.

 

Bones : Pour quoi ?

 

Booth : Pour avoir été dans le sens de mon instinct lors de vos conclusions.

 

Bones : Je ne me suis pas basée sur votre instinct. J'ai gagné du temps pour trouver les preuves matérielles nécessaires à déterminer ce qui est arrivé à Nester Oliver. C'est quoi votre problème avec cette école ?

 

Booth : Je croyais qu'on s'était compris.

 

Bones : Compris quoi ?

 

Booth : Je n'aime pas ... Je n'aime pas les personnes qui pensent qu'elles sont meilleures que d'autres.

 

Bones : Certaines personnes sont meilleures que d'autres personnes.

 

Booth : Oh non, c'est tellement anti-Américain ce que vous dites. Les hommes sont égaux que vous le croyez ou non.

 

Bones : Certaines personnes sont plus intelligentes que d'autres et il n'y pas de quoi s'en offenser. Qu'allons-nous dire aux parents de Nester Oliver ?

 

Booth : Nous allons leur dire que nous avons retrouvé leur fils mort. Nous faisons des recherches. Nous sommes sincèrement désolés de ce qui vous arrive. Et nous le sommes vraiment.

 

Bones : Quoi ?

 

Booth : Désolés pour leur fils. C'est une perte tragique. Essayez de vous en souvenir.

 

Bones : Je ne suis pas une sociopathe.

 

Booth : Vous êtes nulle en contact humain, d'accord. Il n'y a pas de quoi s'en offenser.

 

[ Nouvelle scène : Chez l'ambassadeur. Celle-ci est assise sur le canapé, son mari est debout près d'elle et lui tient la main. Booth et Bones sont debout face à eux. ]

 

Ambassadeur : Pendu à un arbre dans son école ?

 

Booth : J'en ai peur, Madame l'Ambassadeur. Nous vous donnerons tous les détails possibles dès lors que le Dr Brennan aura terminé ses recherches.

 

Le Mari : Devons-nous identifier le corps ?

 

Bones : Ce ne sera pas nécessaire.

 

Bones sort de sa poche le pendentif en argent que Nester portait autour du cou et le tend à l'ambassadeur.

 

Booth : Quand avez-vous eu des nouvelles de Nester pour la dernière fois ?

 

Le mari : Quelques jours après le début de ses vacances. Il était parti en Nouvelle Ecosse avec un ami.

 

Ambassadeur : Il nous a envoyé un e-mail.

 

Booth : Pouvons-nous en avoir une copie ?

 

Bones : Cela nous aidera à déterminer plus précisément l'heure du décès de la victime.

 

Booth frappe doucement le bras de Bones et se râcle la gorge.

 

Bones : De votre fils. Nous sommes désolés, c'est une perte terrible.

 

Le mari : Rien ne laissait penser dans aucun e-mail que Nester était malheureux. En tout cas pas au point de ...

 

Ambassadeur : Nous voudrions le ramener à la maison. (à son mari) Nous devons nous rapprocher de l 'Eglise afin qu'il soit décemment enterré.

 

Le mari (à l'ambassadeur ) : Nester était enfant de choeur, il sera décemment enterré. (à Booth) Quand pourrons-nous récupérer son corps ?

 

Booth : Tout dépend du Dr Brennan.

 

[ Nouvelle scène : Au labo. Hodgins est concentré sur son travail et Zach feuillette des papiers. Ils sont assis dos à dos. ]

 

Zach : Que voulait dire Naomie quand elle m'a dit « Prend conseil » ?

 

Hodgins : Ooh ...

 

Zach : Qu'est-ce que j'ai mal fait ?

 

Hodgins : Ce n'est pas ce que tu as mal fait. C'est ce que tu n'as pas fait.

 

Zach se retourne et retourne le siège de Hodgins.

 

Zach : Où est-ce que tu as appris tout ça ?

 

Hodgins : Certaines choses s'apprennent dans la pratique ... faire du vélo, conduire une voiture, satisfaire une femme.

 

Zach : Je ne sais pas faire du vélo ni conduire une voiture.

 

Hodgins : Ni apparemment satisfaire une femme.

 

Zach : J'ai besoin de consignes précises, une liste de techniques ou une suite de mouvements.

 

Hodgins : Je ne suis pas celui qu'il te faut pour ça.

 

Zach : Pourquoi pas ? Tu as couché avec des milliers de femmes.

 

Hodgins : Parce que nous sommes collègues de travail. Il faut que tu parles avec quelqu'un de plus terre à terre.

 

[ Nouvelle scène : Au F.B.I. Dans le bureau de Booth. Bones et Booth se tiennent derrière son bureau. Le Principal et le psychiatre de l'école sont assis devant eux tandis que Sanders est debout derrière. ]

 

Le psychiatre : En tant que psychiatre de cet établissement, je suis lié au secret professionnel. Sans un mandat ou une permission écrite de ses parents, je ne peux rien vous dire de mes entrevues avec Nester Olivos. Je peux vous dire qu'il était capable de se suicider.

 

Bones :Il n'y aucune prescription d'antidépresseurs pour Nester Olivos.

 

Le psychiatre : Je ne peux que conseiller les parents.

 

Booth : Vous pensez que ce jeune homme était assez déprimé pour se pendre à un arbre ?

 

Le psychiatre : Il était influencé par sa culture, son langage, son handicap, son problème d'adaptation sociale, oui.

 

Le Principal : Je vous remercie d'être venu, Dr Petty, nous pensions effectivement au suicide. Un jeune homme seul et déprimé s'est pendu dans un arbre durant les vacances.

 

Dr Petty quitte le bureau.

 

Booth : Comment se fait-il qu'un fils d'ambassadeur disparaisse pendant 2 semaines et que personne ne s'en aperçoive ?

 

Sanders : A notre connaissance, Nester était parti en vacances avec son camarade de chambre. (il sort un papier et le pose sur le bureau de Booth). Nous avons reçu une décharge de l'ambassadeur Olivos.

 

Booth s'approche du bureau et prend le papier. Le sceau de l'ambassade y est visible.

 

Bones : Je suis allé au Vénézuela l'an passé. La situation politique y est très instable.

 

Sanders : Il est vrai que la famille a reçu des menaces. Nous en sommes bien conscients, mais vous ne suggérez tout de même pas qu'un groupe d'opposants politiques a pu assassiner un étudiant dans l'enceinte de notre établissement ?

 

Le Principal : Comme l'a indiqué notre psychiatre il s'agit simplement d'un étudiant déprimé qui a mis fin à ses jours, il n'y a aucune machination dans tout cela.

 

Booth : Très bien, nous interrogerons son camarade de chambre demain matin.

 

Sanders : C'est votre enquête.

 

[ Nouvelle scène : Au Wong Foos. Booth entre et Sid l'aperçoit. Il le conduit à une table et Bones les suit. ]

 

Sid : Eh ... Elle est ... grande.

 

Booth : Dr Brennan, je vous présente Sid, le propriétaire.

 

Sid : Ah, la spécialiste des os.

 

Bones : L'enseigne indique « Wong Foos »

 

Sid : Nous avons changé le nom à Ellis Island. Je vous apporte votre dîner.

 

Bones : Mais on n'a rien commandé.

 

Booth : Non, Sid sait mieux que personne ce que chacun veut.

 

Zach entre dans le restaurant avec Hodgins et Angela. Il pose des dossiers sur la table. La table est au centre d'un banc en demi cercle. Angela s'assoit et se glisse auprès de Booth. Hodgins s'assoit auprès d'Angela. Bones se rapproche de Booth afin que Zach puisse s'assoir à côté d'elle.

 

Zach : Les os de Nester sont parfaitement normaux. Aucune fragilité particulière.

 

Booth : Vous savez c'est un peu comme chez moi ici. Vous le savez ?

 

Angela : Le sillon creusé par la corde est trop important par rapport au poids du corps.

 

Booth : Je vous en prie, installez-vous.

 

Hodgins : Les oeufs, les larves, la décomposition, tout indique que les insectes qui étaient sur le corps n'appartenaient pas à l'arbre sur lequel on l'a retrouvé pendu. Je pense que la mort  remonte à 10 à 14 jours.

 

Booth essaie de ne pas regarder les photos. Il en passe une à Bones en prenant soin d'éloigner le regard.

 

Hodgins (crie à Sid) : Je prendrai une soupe de sept organes.

 

Bones : Tu n'as pas besoin de commander, il sait ce que tu veux.

 

Zach : Il ne s'est pas vidé. En général quand quelqu'un se pend, il se vide de divers fluides corporels.

 

Hodgins : Il y avait pas mal de  dans ses vêtements, mais ils étaient tous en décomposition avancée. Comment est-ce qu'il peut savoir ce qu'on veut ?

 

Bones : Cet homme a un don.

 

Booth : Cet homme s'appelle Sid.

 

Zach : Les oiseaux ont dévoré les yeux et les oreilles. Ils se sont frayé un chemin jusqu'au cerveau.

 

Hodgins : S'ils se sont aussi attaqué au cou, est-ce qu'ils ont pu briser l'os hyoïde ?

 

Bones : Non, c'est une fracture causée par la corde autour du cou, mais pas post mortem.

 

Angela : Vous soumettez un adolescent hyper sensible à la pression d'un lycée réputé, vous y ajoutez des soucis d'adaptation sociale et des différences culturelles imposées par des parents opportunistes ... il se peut que se soit un suicide.

 

Booth : Ce n'est pas un suicide.

 

Bones : Parce que Booth pense que ce genre d'école engendre des criminels en puissance.

 

Hodgins : Nous sommes tous allés dans des écoles privées et aucun de nous n'est devenu un criminel.

 

Zach : Mais nous combattons les criminels. Nous sommes des chasseurs de criminels.

 

Booth : Nous vous ne l'êtes pas. Vous êtes ... Tout ce que je dis c'est que ce n'est pas un suicide.

 

Angela : Moi, je crois en l'instinct.

 

Booth : Enfin, une fouine avec l'esprit ouvert.

 

Angela : Vous n'imaginez pas à quel point je peux avoir l'esprit ouvert.

 

Sid : C'est quoi ces photos ? C'est un restaurant ici. Les gens viennent pour manger. C'est quoi votre problème ? (il rassemble toutes les photos qui se trouvent sur la table). Booth, c'est qui ces gens que tu ramènes chez moi ?

 

Booth : Je n'ai rien à voir avec ça.

 

Bones : C'est exactement ce que je voulais. C'est incroyable. Cet homme a vraiment un don.

 

Hodgins : Oh, donc vous prenez les commandes ?

 

Sid : Bien sûr, mais c'est toujours meilleur quand vous me laissez choisir. Booth.

 

Booth : OK, je m'en occupe. Vous dites que ce garçon est mort depuis 10 à 14 jours ?

 

Hodgins : Les insectes piquent mais ne mentent pas.

 

Bones : Hodgins est très fort pour déterminer l'heure d'une mort grâce aux insectes.

 

Booth : Comment expliquez-vous qu'un mail ait été envoyé il y a 7 jours depuis la Nouvelle Ecosse ? Regardez ça. Ca sent mauvais. Vous devriez me croire. Ca sent mauvais.

 

Angela (à Hodgins) : Non, ne sent pas ça ...

 

Hodgins : Non, vas-y goûte.

 

Angela : Je peux le sentir d'où je suis.

 

Hodgins : Angela, c'est délicieux. Mmh.

 

Angela : C'est dégoûtant.

 

[ Nouvelle scène : La salle d'interrogatoire. Booth y interroge Tucker, le camarade de chambre de Nester, en présence de sa mère et de leur avocate. L'avocate s'appelle Dawn. ]

 

Booth : Vous et Nester étiez camarades de chambre depuis 3 mois, c'est bien cela ?

 

Tucker : Oui, Monsieur.

 

Booth : Et vous l'avez invité à partir en vacances avec vous ?

 

La mère : Oh, nous avons une résidence d'été à Cap Breton, avec beaucoup de chambre pour y accueillir des invités.

 

Tucker : Mais Nester a décidé de passer ses vacances au Vénézuela.

 

Booth : Que disaient les autres élèves à propos de Nester ?

 

Tucker : Nester était différent. Il avait été sourd dans le passé et il parlait un peu ... certains disaient qu'il était attardé.

 

La mère : Tucker, s'il te plait n'utilise pas ce terme.

 

Tucker : Moi je n'ai jamais dit ça. Il allait à l'église tous les dimanches alors que personne ne l'y obligeait, certains trouvait ça bizarre.

 

Booth : Est-ce que Nester avait une petite amie ?

 

Tucker : Il m'a parlé d'une fille qui lui plaisait mais il ne m'a jamais dit qui c'était.

 

Booth : Vous savez Tucker, vous êtes en train de mentir à un agent fédéral.

 

L'avocate : Attention, agent Booth.

 

Booth : Un e-mail a été envoyé aux parents de Nester depuis la Nouvelle Ecosse, où il disait à quel point il s'amusait. Le seul problème c'est que Nester était déjà mort.

 

La mère : Est-ce que c'était toi, Tucker ?

 

L'avocate : Je préfère qu'il ne réponde pas.

 

Le père : Non Dawn, si Tucker a fait quelque chose il doit le dire.

 

Tucker : Je lui ai fourni un alibi.

 

Booth : Vous l'avez couvert pour qu'il passe les vacances avec une fille ?

 

La mère : Tucker !

 

Tucker : Je sais ! Je suis désolé mais il m'a supplié !

 

Booth : Quelle fille ?

 

Tucker : Je vous l'ai dit ! Je ne sais pas ! Moi tout ce que j'ai fait c'est envoyer un e-mail.

 

[ Nouvelle scène : Dans le bureau de Bones. Elle observe une image du corps du jeune homme sur son écran d'ordinateur. Le Dr Goodman entre accompagné de l'ambassadeur Olivos. Elle ferme la fenêtre qu'elle étudiait et se lève. ]

 

Dr Gibson : Dr Brennan, pouvez-vous acccorder un moment à l'ambassadeur du Vénézuela ?

 

L'ambassadeur (au Dr Goodman) : Merci.

 

Le Dr Goodman lui fait un signe de tête et quitte le bureau.

 

Bones (elle lui sert la main) : Y a-t-il quelquechose que je puisse faire pour vous ?

 

L'ambassadeur : Je sais que vous êtes particulièrement compétente dans votre domaine, Dr Brennan. Mais il me semble que vous n'êtes pas mère, n'est-ce pas ?

 

L'ambassadeur sort une photo de son fils et la tend à Bones. Elle la regarde. Il s'agit de Nester dans son habit d'enfant de choeur, il sourit.

 

Bones : Non, je ne suis pas mère.

 

L'ambassadeur (Elle lui tend un DVD) : Voulez-vous bien regarder ceci, s'il vous plait.

 

Bones s'approche de sa télé et met le DVD dans le lecteur.

 

L'ambassadeur : Tout ce qu'une mère veut savoir, c'est qu'elle a bien élevé son enfant. Qu'il grandira et deviendra un homme bien. Je ne le verrai jamais. Je ne le saurai jamais (Bones lance la lecture et voit Nester enfant, le jour où l'implant auriculaire lui a été installé). Le jour où Nester a reçu son implant.

 

Bones : Le premier jour où il a pu entendre.

 

Ambassadeur : La première chose qu'il a entendue, c'est ma voix.

 

Bones : La voix de sa mère.

 

Ambassadeur : Je lui ai dit que je l'aimais.

 

Bones arrête la lecture et sort le DVD.

 

Ambassadeur : Un enfant qui a pu vivre un tel miracle ne se donnerai jamais la mort. Vous êtes une scientifique. Vous avez donc besoin de plus que le simple instinct d'une mère, je le comprends. Mon mari et moi-même avons beaucoup d'ennemis, c'est pourquoi nous avons inscrit Nester dans cet établissement. Ils nous ont promis qu'il serait en sécurité. Mais s'ils n'avaient pas réussi ? Ils ne voudront jamais l'admettre. Ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour vous faire conclure à un suicide.

 

Bones : Je vous promets de découvrir la vérité.

 

Ambassadeur : Merci.

 

[ Nouvelle scène : La salle de l'Angelator. Bones et Booth observe l'hologramme d'un squelette en pleine chute. Angela tient son fameux clavier. ]

 

Angela : Saut de l'ange, homme canon, bombe humaine ... Quelque soit la manière dont il tombe, l'os hyoïde ne se brise pas.

 

Bones : Et si on ajoute du poids ?

 

Angela : Il faudrait au moins 90 kg pour briser cet os.

 

Bones : C'est approximativement le poids d'un homme musclé.

 

Booth : Et alors quoi ? Vous revenez à cette hypothèse de l'escadron d'opposants politiques ?  Premièrement, c'est stupide, et ensuite, il aurait fallu que le type mesure au moins 6 m.

 

Angela : Je suis à cours de scénarios pour expliquer cet os hyoïde brisé.

 

[ Nouvelle scène : Le lycée de Hanover. Booth et Bones sont dans le couloir inférieur des dortoirs. ]

 

Booth : Je voudrais revoir la chambre de Nester.

 

Bones : Qu'espérez-vous y trouver ?

 

Booth regarde en haut des escaliers et aperçoit un homme qui s'enfuit en les voyant.

 

Booth (à Bones) : Restez ici.

 

Bones : Oui, bien sûr, comptez là-dessus.

 

Bones bouscule Booth pour lui passer devant et accourt dans la chambre de Nester derrière l'homme. Il claque la porte après qu'elle y soit entrée et laisse Booth à l'extérieur. Bones fait face à l'homme et le frappe à l'estomac. Il est déséquilibré et se cogne à la porte. Booth l'ouvre violemment et l'homme se retrouve projeté en avant. Bones le frappe à nouveau et il tombe à terre. Il se relève et reprend sa fuite, Booth lui court après. L'homme essaie de le frapper mais Booth esquive, et le frappe à son tour à trois reprises au visage. Il secoue sa main et se retourne vers Bones.

 

Booth : Vous n'avez rien ?

 

Bones : Et vous ?

 

Booth attrape le portefeuille dans la poche arrière de l'homme et le tend à Bones.

 

Booth : Vérifiez ses papiers.

 

Bones : Il s'appelle Tovar Comara. Il travaille comme agent de sécurité à l'ambassade du Vénézuela.

 

Booth : S'il travaille comme agent de sécurité, pourquoi essayait-il de s'enfuir ?

 

[ Nouvelle scène : Dans le bureau de l'ambassadeur Olivos. Booth et Bones sont devant sont bureau où elle est assise. Tovar est assis dans une chaise près de l'ambassadeur, avec un oeil au beurre noir. ]

 

Bones : Vous voudrions savoir ce que faisait Mr Comara dans la chambre de Nester ?

 

Ambassadeur : J'ai demandé à Mr Comara de se rendre dans la chambre de Nester pour apporter la preuve de quelque chose. Je voulais prouver que le suicide n'était pas la seule possibilité.

 

Booth : Vous vouliez prouver qu'un étranger pouvait s'introduire dans ce lycée malgré la sécurité.

 

Ambassadeur : Le lycée m'a informée que la piste du suicide était privilégiée. Toute autre possibilité serait invraisemblable.

 

Mr Comara : Et nous leur avons donné raison. Je me suis fait repérer.

 

Bones : Ils vous ont menti, Mme l'ambassadeur.

 

Booth : Le Dr Brennan a déjà conclu à un homicide.

 

Ambassadeur : Je suis navrée. J'ai été mal informée.

 

Booth : Aucune charge ne sera retenue.

 

Ambassadeur : Merci.

 

Des agents de sécurité entrent dans le bureau. L'ambassadeur les rejoint.

 

Ambassadeur : Excusez-moi (elle quitte le bureau).

 

Bones (à Tovar) : Pensez-vous que Nester ait été assassiné par une personne extérieure à l'établissement ?

 

Mr Comara : Pas des insurgés vénézuéliens. Ils n'auraient pas déguisé le meurtre en suicide bien au contraire, ils l'auraient revendiqué.

 

Bones : Mmh.

 

Booth (discrètement, à Bones) : Bien sûr, quelqu'un vous dit que ça sent mauvais en espagnol et d'un seul coup mmh, ça devient intéressant.

 

[ Nouvelle scène : Dans la chambre de Nester au lycée. Bones et Booth sont au centre de la pièce et observent ce qui les entoure. ]

 

Bones : Que cherche-t-on ?

 

Booth : J'ai parlé avec certains de ses professeurs et amis. C'était un solitaire. Il assistait à ses cours, mais en dehors de cela il passait la majeure partie de son temps dans cette chambre. J'ai donc pensé qu'on pourrait venir ici et que vous pourriez faire votre truc d'anthropologue ?

 

Bones (elle rit) : Très bien. Il aimait la musique. En grande majorité de la musique aux battements forts ; c'est ce qu'il devait écouter avant de recevoir son implant. Il pouvait ressentir les vibrations. Après son opération il a commencé à écouter de la musique plus mélodieuse, il devait y prendre du plaisir.

 

Booth : Le plaisir, c'est l'inverse du suicide.

 

Bones : Vous êtes tellement convaincu que ce n'est pas un suicide que vous ne cherchez plus rien d'autre. En vous fermant à d'autres hypothèses, vous risquez de manquer quelque chose d'important.

 

Booth sort un CD cassé de la poubelle située à côté du lit de Nester.

 

Booth : Ah oui ? Alors pourquoi il a jeté ça ? Bon OK, c'est de la flûte, mais où est le boitier ?

 

Bones voit l'étagère où se trouve les CD et s'y dirige.

 

Bones : Euh ... Ce n'est pas très bien classé.

 

Booth : Les filles classent par ordre alphabétique. Mais les mecs sont un peu moins rigoureux. Le plus important se trouve en haut à gauche et ce qui ne vaut pas le coup (il siffle) en bas à droite. Regardez ça. (Booth trouve le boitier correspondant et l'ouvre pour y trouver un CD gravé). S'il n'aimait pas, pourquoi il en a fait une copie ?

 

Bones : Ce n'est pas un CD, mais un DVD.

 

[ Nouvelle scène : Dans le bureau de Bones. Booth, Bones, Angela, Hodgins et Zach regardent le DVD sur sa télé. Il s'agit d'un garçon et une fille qui s'embrassent, agenouillés sur un lit. ]

 

Booth : J'aurais dû m'en douter. C'est un gamin de 15 ans, c'est juste un porno.

 

Bones : Attendez.

 

Angela : C'est notre victime.

 

Zach : C'est assez coquin.

 

Bones : On doit déterminer où et quand cette scène à été filmée. Avec quelle caméra, et tout ce qui pourrait nous être utile.

 

Booth : Il va me falloir des gros plans du visage de la fille.

 

Hodgins (il rotte) : Merci Booth. Impossible de digérer cette soupe de sept organes.

 

Booth : Vous avez commandé. Il vaut toujours mieux faire confiance à Sid. Allons poser quelques questions au lycée à propos de cette vidéo.

 

Hodgins (à Zach) : Ce n'était pas très coquin. C'était carrément basique, des trucs de débutant. Juste pour ton information. Oh ... Angela, tu as du bicarbonate ?

 

[ Nouvelle scène : Dans le bureau du Principal du lycée. Booth et Bones sont debout et le Principal ainsi que Sanders sont présents dans la pièce. Le Principal regarde une photo des 2 jeunes gens qui s'embrassent, tirée du DVD qu'ils regardaient tout à l'heure dans le bureau de  Bones. ]

 

Sanders : Nous avons déjà eu connaissance de ces vidéos.

 

Bones : Des élèves qui filment leurs ébats ?

 

Le Principal : Ce sont des jeunes gens, ils s'amusent et parfois échangent leurs vidéos.

 

Sanders : Je suis surpris d'y voir Nester.

 

Booth : Donc vous n'êtes pas surpris par la fille ?

 

Le Principal : En quoi est-ce important ?

 

Bones : Vous savez ce qui est plus important encore ? Qu'est-ce qui vous permet de décider de ce qui est important ou non ? Vous êtes simplement le Principal de cet établissement.

 

Booth : Nous devons examiner toutes les vidéos que vous avez pu confisquer.

 

Le Principal : C'est impossible.

 

Booth : Très bien, je vais donc devoir demander un mandat dans lequel je préciserai que vous étiez informé que certains de vos élèves se filmaient en faisant l'amour,  et que vous ne l'avez pas interdit.

 

Sanders : Mr le Principal ne refuse pas de vous donner ces vidéos.

 

Bones : « C'est impossible », ça sonne pourtant comme un refus.

 

Sanders : Dès lors qu'une de ces vidéos est confisquée nous la transmettons immédiatement aux autorités locales.

 

Booth : Le shérif Roach était donc au courant elle aussi ?

 

Sanders : Il n'est pas nécessaire d'obtenir un mandat. Nous coopérerons.

 

Bones : La fille était-elle élève ici également ?

 

Le Principal : Au vue de votre hostilité, je pense qu'il est temps pour nous de faire appel à notre avocat.

 

Booth : Ou vous pouvez aussi écouter mon conseil. Si vous refusez de répondre à nos questions, je vous fais venir dans les bureaux du FBI menottes aux poignets pour un interrogatoire plus officiel.

 

Bones : Et il le fera. Il ne vous aime pas.

 

Booth confirme d'un « non » de la tête.

 

Le Principal : Très bien agent Booth. Il s'agit de Camden Destry.

 

[ Nouvelle scène : Dans la salle d'interrogatoire. Camden et sa mère y sont assises en présence d'un avocat. Booth interroge Camden et Bones les observe depuis la salle d'observation. ]

 

Camden : Nester Olivos ? Je le connaissais. Il est plutôt célèbre depuis qu'il est mort.

 

La mère : Pauvre enfant, se donner la mort.

 

Booth : Est-ce que vous vous fréquentiez ?

 

Camden : Non.

 

La mère : Camden est trop jeune pour entretenir ce genre de relations.

 

Booth : Trop jeune ? Mmh. Vous me dites quand vous en avez assez vu pour me dire la vérité.

 

Booth allume la télé et lance le DVD retrouvé dans la chambre de Nester.

 

Camden : Oh mon Dieu. C'est pas vrai. Oh mon Dieu. Où avez-vous trouvé ça ?

 

L'avocat : Agent Booth, je me dois d'intervenir.

 

Booth (énervé) : J'ai en assez qu'on me mente alors pardonnez-moi d'être quelque peu indélicat. OK, on recommence. Connaissiez-vous Nester Olivos ? Est-ce que vous le fréquentiez ?

 

Camden : Mais pourquoi il a fait ça ? Pourquoi est-ce qu'il nous a filmés ? Je l'aimais.

 

[ Nouvelle scène : Booth et Bones sortent du S.U.V. Ils sont arrêtés sur le bas côté d'une route qui semble loin de tout. Ils s'adossent au S.U.V. ]

 

Bones : Si j'ai bien compris, c'est moi qui manque de tact et qui suis insensible ?

 

Booth : OK, écoutez. Cette fille a menti à un agent fédéral dans le cadre de l'enquête sur le meurtre du garçon qu'elle dit aimer. Ces gosses mentent tous. Cette école leur fait croire qu'ils sont spéciaux et qu'ils valent mieux que les autres. Et bien ce n'est pas le cas.

 

Bones : Vous êtes la personne la moins objective que j'aie jamais rencontrée.

 

Booth : Merci.

 

Bones : Ce n'était pas un compliment.

 

Booth : Oh, allez Bones, vous savez aussi bien que moi que tout ça est louche. L'école, la vidéo, et maintenant le shérif Roach.

 

Bones : Tout ce que vous détestez. Ca sent mauvais, c'est vrai, mais ça ne nous mènera pas forcément à un meurtre. Ce n'est pas rationnel.

 

Booth : Peut-être que si vous regardiez un peu plus que les faits, vous verriez l'évidence.

 

Bones : Peut-être que si ouvrez un peu votre esprit vous pourriez découvrir la vérité.

 

Le shérif arrive à bord de son véhicule et en sort avec une boîte contenant les vidéos. Elle se dirige vers Booth et Brennan qui se disputent.

 

Shérif : Je vous ai apporté les vidéos.

 

Bones : Combien ?

 

Shérif : La totalité (elle lui tend la boîte). Qu'est-ce que vous insinuez ? Que je dissimule quelque chose ?

 

Booth : Vous voyez, je pense que cette école vous a permis d'être élue et que vous avez préféré ne pas voir ce qui se passait sous vos yeux.

 

Bones remonte dans le S.U.V.

 

Shériff : Des jeunes qui font l'amour. Il n'y a aucune loi contre ça.

 

Booth : Espérons que c'est tout ce qu'il y a à découvrir sur ces vidéos.

 

Booth ouvre sa portière et monte à son tour dans le S.U.V.

 

[ Nouvelle scène : Dans le bureau de Booth. Booth et Bones regardent les vidéos. ]

 

Bones : Vous avez raison, cette école sert la pression.

 

Booth : « Fait pression ». Ca veut dire ...

 

Bones (pointe l'écran) : Melody Destry, c'est la mère de Camden. Attendez, ce n'est pas ... Nester Olivos avec elle ?

 

Booth : Non, c'est son camarade de chambre, Tucker Pattison.

 

[ Nouvelle scène : Dans la salle d'interrogatoire. Booth interroge Tucker et son père et sa mère sont présents à nouveau. ]

 

Booth : Pendant combien de temps avez-vous eu des relations sexuelles ?

 

Tucker : A peu près 2 mois, je ne sais plus.

 

La mère : Tucker est victime de détournement de mineur.

 

Booth : Quand tout cela s'est-il terminé ?

 

Tucker : Là c'était la dernière fois.

 

Booth : Pourquoi dans le lit de Nester ? Pourquoi pas le vôtre ? Il était pourtant juste à côté.

 

Tucker : Je ne sais pas.

 

Booth : C'est parce que vous saviez exactement où se trouvait la caméra.

 

Tucker : Mme Destry m'a donné de l'argent, pour que je garde le silence. Nester m'a dit « D'après toi, elle paierait combien pour que son mari ne voit pas cette vidéo? ». Il lui a demandé 5000 dollars. Il a dit qu'on devrait recommencer mais juste avant le départ en vacances, je lui ai dit que j'allais tout dire à mes parents, même si ça me vaudrait sûrement de me faire renvoyer de Hanover. Et après ça, il s'est tué. Je suppose que c'est de ma faute.

 

[ Nouvelle scène : Au labo. Bones, Booth et Hodgins marchent dans les allées. ]

 

Hodgins : Le rapport toxicologique indique que le gamin a ingéré une forte dose de Ketamine avant de mourir. Ils appellent ça « le grand K ».

 

Booth : Quelqu'un l'a drogué en somme ? Ca explique pourquoi il n'a pas lutté avant la pendaison.

 

Bones : Ou peut-être a-t-il pris lui-même la Ketamine ? Juste pour le fun comme le font beaucoup de jeunes.

 

Bones passe sa carte dans le lecteur avant de monter sur la plateforme.

 

Zach : J'ai fait l'amour avec Naomie à la paléontologie.

 

Angela : Tu veux dire dans les locaux de la paléontologie ?

 

Zach : Non, chez elle. Je croyais que tout s'était bien passé mais visiblement je me suis trompé. Ce qui me semble osé est apparemment très simpliste, et puisqu'elle ne m'a jamais rappelé je me demandais si ce n'était pas parce que je ne suis pas assez inventif.

 

Angela : Tu sais quoi ? Je pense que tu devrais plutôt parler de ça avec un mec.

 

Zach : Ouais, je me demandais, c'est tout.

 

Hodgins  rote.

 

Booth : Ooh, même mentholé, un rot reste un rot.

 

Hodgins : Eh, qui m'a emmené au « Wong Salmonelle » ?

 

Booth : Vous savez quoi ? Retournez-y. Et laissez-le vous servir. Après ça plus d'indisgestion.

 

Bones : Une indigestion.

 

Booth : Quoi ?

 

Bones : Hodgins a une indigestion à cause de l'acide gastrique qui remonte dans son oesophage. La Ketamine ajoutée au choc a pu provoquer des vomissements chez Nester. La corde a maintenu l'acide gastrique dans la gorge, c'est ce qui a fragilisé l'os hyoïde. Les remontées acides sont hydrochloriques.

 

Zach (à Booth, discrètement) : Quand vous aurez un moment, je me demandais si je pourrais vous poser 2 ou 3 questions sur les positions sexuelles ?

 

Booth : Essayez seulement, je dégaine et je vous plante une balle entre les deux yeux.

 

Bones : Ces marques ici et là correspondent parfaitement à de l'acide hydrochlorique.

 

Booth : Je n'aime pas trop ce que vous voulez démontrer.

 

Bones : Il nous faut vérifier quelques scénarios à l'Angelator.

 

[ Nouvelle scène : La salle de l'Angelator. L'hologramme du squelette y apparaît. ]

 

Bones : Renseigne les valeurs de l'os hyoïde avec ces nouvelles données. Cela nous donnera la détérioration de l'os avec l'action de l'acide gastrique.

 

Angela : J'applique une échelle de temps, cela nous donnera la détérioration en temps réel.

 

Bones : Le corps se décompose et les acides bloqués dans la gorge de Nester par la corde attaquent l'os hyoïde (zoom sur cet os). Là, l'os s'est brisé.

 

Angela : Au bout de 196,3 heures, un peu plus de 8 jours.

 

Bones (à Booth) : Ce nouvel élément coïncide avec le suicide.

 

Booth : Je refuse cette hypothèse.

 

Bones : C'est un fait ; vous ne pouvez pas refuser un fait. Je dois modifier mon rapport sur les causes de la mort.

 

Booth : Et je devrais arrêter là mon enquête. Cette école essaie de couvrir un meurtre et vous les y aidez.

 

[ Nouvelle scène : sur la plateforme près des ossements de Nester. Bones regarde le squelette alors qu'Angela la rejoint. ]

 

Angela : Ma chérie, est-ce que tu as déjà été intimement convaincue d'une vérité, malgré les preuves, simplement parce que tu le savais ?

 

Bones : Non, j'ai parfois espéré certaines choses. Mais j'ai toujours fait la différence entre l'espoir  et des faits. Tout ce qui reste de ce garçon, ce sont ses ossements sur cette table. Et tout ceux qui l'ont toujours connu veulent prouver certaines choses, ses parents, son école, et même l'agent chargé d'enquêter sur sa mort. Je suis la seule à vouloir savoir comment sa vie a pu s'arrêter là. Que ce soit bien ou mal, la vérité est plus importante que tout.

 

Angela : Tu sais ou tu espères que ce soit vrai ?

 

Bones : Le suicide est l'explication la plus rationnelle. Ce que je crois ne compte pas. Ce qui me rend triste ne compte pas.

 

Angela : Regarde ce visage (elle lui montre le portrait qu'elle a fait de Nester). Il ne s'est pas suicidé.

 

Bones : Angela, j'ai besoin d'un peu plus que d'un joli dessin.

 

Angela : Je peux faire ça.

 

[ Nouvelle scène : Dans le bureau de Bones. Angela se trouve devant la télé et actionne la télécommande. Bones et Booth sont assis sur le canapé et regardent le télé. ]

 

Angela : Alors voilà, ceci ne vient pas des vidéos confisquées mais du disque dur de Nester. Quelqu'un a essayé de l'effacer mais Zach et moi, on a pu le récupérer.

 

Bones : Angela, zoome sur le collier.

 

Angela fait un zoom sur le collier.

 

Angela : Un hippocampe ? Tu ne vas pas me dire qu'il la faisait chanter, c'est adorable de faire ça. Ce garçon était amoureux d'elle.

 

Bones : C'est ça ta preuve qu'il ne s'est pas suicidé, un hippocampe ?

 

Booth : Un mec n'offre pas ce genre de cadeau parce qu'il est amoureux, il le fait pour avoir un peu d'amour.

 

Bones : Retourne en arrière.

 

Angela : Votre cynisme Booth cache un grand romantisme.

 

Bones : Là. Stop. Retourne encore en arrière. Elle a levé les yeux vers la caméra.

 

Booth : Quoi ?

 

Angela : Je n'ai rien vu non plus.

 

Bones : Repasse au ralenti. Zoome sur ses yeux. Là.

 

Booth : Comment avez-vous vu ça ?

 

Angela : Attendez, cette femme savait où se trouvait la caméra. Elle l'a regardée très précisément.

 

Bones : Camden n'est pas une victime, elle fait partie du coup.

 

Booth : Elle n'a pas regardé la caméra pour rien. Elle s'adressait à quelqu'un, et pas Nester Olivos.

 

Bones : Que fait-on maintenant ?

 

Booth : On fait comme à l'école publique. Diviser pour mieux régner, c'était notre devise.

 

[ Nouvelle scène : Dans la salle d'interrogatoire. Camden, sa mère, un avocat, Bones et Booth sont réunis. Booth interroge Camden. ]

 

Booth : Ce qui m'aiderai Camden serait que vous me disiez pourquoi Nester s'est tué ?

 

Bones : Nous pourrions ainsi clore cette enquête.

 

Il y a une fenêtre derrière Booth et Camden peut voir Tucker dans la pièce adjacente.

 

Camden : Pourquoi Tucker est ici ?

 

Booth : Oh, Tucker, il nous raconte certaines choses.

 

Camden : Quel genre de choses ?

 

Booth : A vrai dire, ce qu'il nous dit ne vous est pas très favorable.

 

Bones : Je le crois, mais l'agent pense qu'il est plus juste de vous laisser une chance de donner votre version des faits.

 

Booth : Si vos histoires concordent, je pourrais clore cette enquête.

 

Bones : Vous voyez, j'ai du mal à croire que c'était votre idée que Tucker séduise votre mère.

 

Camden : Ce n'était pas mon idée. C'est elle qui l'a séduit.

 

La mère : Non mais attendez. Ils peuvent faire ça ?

 

L'avocat : Ils bluffent. Ne dites pas un mot.

 

Bones : Je ne bluffais pas. Est-ce que vous bluffiez ?

 

Booth : Non, je ne bluffais pas.

 

Camden : Tucker n'arrêtait pas de penser à elle. Je n'ai fait que lui donner la permission, c'est tout. C'était marrant.

 

La mère : S'il te plaît, arrête. Arrête.

 

Camden : Maman, assume tes actes, d'accord ? C'est toi la perverse. Quand ma mère a proposé de l'argent à Tucker pour garder le silence on n'a eu l'idée de la faire chanter avec la vidéo. J'était furieuse contre elle je suppose. Et puis Tucker a dit que c'était à mon tour.

 

Booth : Nester était riche, solitaire, catholique, et il était amoureux de vous.

 

Camden : Et il était mignon. Les autres ne le remarquait pas à cause de sa façon de parler mais il était vraiment mignon. Je l'aimais bien. On a fait la vidéo et on l'a montrée à Nester. Il était bouleversé. Vraiment bouleversé.

 

Bones : Parce que vous avez menacé de montrer la vidéo à sa mère.

 

Camden : Ou parce que je lui ai brisé le coeur ? Je n'arrive toujours pas à croire qu'il ait pu se suicider. Je suis sincèrement désolée qu'il en soit arrivé à ça.

 

L'avocat : Ce qu'a fait Camden était mal et elle en convient, mais elle ne peut être tenue responsable de l'instabilité mentale de ce jeune homme.

 

Camden : J'ai dit que j'étais désolée.

 

Booth : Oui, Camden Destry je vous arrête pour le meurtre de Nester Olivos.

 

L'avocat : Quoi ? Elle a avoué avoir fait du chantage et menacé de chantage, rien d'autre.

 

Bones : Nester allait tout raconter au Principal, vous l'avez donc drogué et pendu à l'arbre. Les traces d'ADN sur la corde le prouveront.

 

Booth : Et vous nous avez déjà avoué le mobile.

 

Camden : Si je coopère et que je vous dis ce qu'a fait Tucker, est-ce qu'on pourra trouver un arrangement ?

 

Booth : Tout dépend de ce que vous avez encore à nous dire.

 

[ Nouvelle scène : Dans le bureau de Bones. Booth et Bones sont avec l'ambassadeur Olivos. Bones est assise à son bureau, l'ambassadeur et Booth sont assis dans des chaises en face d'elle. ]

 

Booth : Le Principal et le chef de la sécurité vont tous les deux perdre leur jobs après ce qui est arrivé à Nester. Le shérif va démissionner. Les deux jeunes qui ont tué votre fils sont placés en détention.

 

Ambassadeur : Merci.

 

Booth : Nous sommes sincèrement désolé de ce qui est arrivé.

 

Ils se lèvent. L'ambassadeur s'apprête à partir. Bones prend la photo de Nester sur son bureau.

 

Bones : Madame l'ambassadeur, vous m'avez dit de le plus important pour une mère était de savoir qu'elle avait bien élevé son enfant. Que votre plus grand regret est de ne jamais savoir si Nester serait devenu un homme bien, mais il l'était (elle lui tend la photo). Il est mort parce qu'il a voulu agir honnêtement.

 

L'ambassadeur quitte le bureau. Booth rejoint Bones.

 

Booth : Très impressionnant, Temperance. Vous vous en êtes très bien sortie.

 

[ Nouvelle scène : Au Wong Foos. Hogins est au bar et mange. Angela est assise à une table avec Zach. ]

 

Angela : Quand tu es avec quelqu'un la gymnastique ce n'est pas le plus important. C'est ce que tu es. C'est l'attention que tu portes à ta partenaire.

 

Zach : Si tu ne veux pas m'aider il suffit de le dire.

 

Angela : Très bien, je vais te révéler un secret, un secret de fille. Va voir Naomie et dis-lui que tu n'y connais rien. Au sexe, je veux dire. Tu es complètement ignorant dans ce domaine. Tu feras tout ce qu'elle veut si elle t'inities aux plaisirs de l'amour. Ca l'intéressera bien plus que si tu étais le meilleur amant au monde.

 

Zach : C'est totalement irrationnel.

 

Angela : Fais-le. Profite de ma sagesse en matière de sexe.

 

La porte du restaurant s'ouvre et Booth et Bones entrent.

 

Booth : Oh non, ca c'est pas possible. C'est chez moi ici.

 

Bones se dirige vers la table où se trouvent Zach et Angela. Booth va vers le bar où est Sid.

 

Booth : Sid ?

 

Sid : Tant qu'ils ne ramènent leurs photos de cadavres décomposés, ça ne me pose aucun problème.

 

Hodgins (à Booth) : C'est incroyable. J'avais une indigestion. J'ai demandé  à Sid de m'apporter quelque chose, et plus d'indigestion. Je me sens mieux. J'adore cet endroit.

 

Booth : Très bien, voici les règles. Le comptoir est à moi. Cette table est à vous, tout le reste est à moi, ça c'est à moi, c'est à moi, c'est à moi, M-O-I ... C'est clair ?

 

Booth va s'assoir au comptoir à côté d'Hodgins qui se lève et va s'assoir avec les autres. Bones se lève et va rejoindre Booth au bar.

 

Bones : J'ai repensé à ce que vous me disiez sur votre instinct. Je pense que vous avez un don particulier pour lire le langage du corps, le stress dans la voix, et tous ces indicateurs abstraits. Ce n'est pas totalement inexplicable mais c'est tout de même très impressionnant et à l'avenir,  j'essaierai d'y accorder plus d'importance.

 

Booth : Merci Temperance. J'apprécie. Mais, Qu'est-ce que vous ne comprenez pas dans « c'est à moi » ? Vous voulez que je vous le dise en latin ?

 

Bones : Abset invidia.

 

Bones se lève et dépose une carte sur le comptoir à côté de Booth. Elle rejoint les autres, et Booth prend la carte. C'est une carte d'accès au labo avec sa photo dessus.

 

Booth (il sourit) : Cool.

 

GENERIQUE DE FIN

Rédigé par Pepette44

 

 

Kikavu ?

Au total, 140 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

IThink 
24.06.2018 vers 17h

sinner35 
24.06.2018 vers 15h

labelette 
09.06.2018 vers 19h

friends76 
08.03.2018 vers 04h

stephane25 
05.02.2018 vers 20h

324B21 
03.02.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente

447 votes [PDM]
Hier à 23:33

Survivor
Hier à 23:32

Suite de mots
Hier à 18:48

Design
03.12.2018

David Boreanaz
01.11.2018

Calendriers
29.11.2018

Le Site
05.11.2018

John Boyd
04.11.2018

Actualités
Calendrier de décembre!

Calendrier de décembre!
On continue encore avec les infiltrations : Tony et Roxy! >>Le calendrier...

Nouveau survivor

Nouveau survivor
C'est parti pour un nouveau survivor! On continue la série de survivor pour désigner le meilleur...

SEAL Team - Diffusion M6 1.07 - 1.08- 1.09

SEAL Team - Diffusion M6 1.07 - 1.08- 1.09
Ce soir M6 continue la diffusion de la nouvelle série de David Boreanaz: SEAL Team. Vous pourrez...

Bones anniversaire !

Bones anniversaire !
Aujourd'hui, Sunnie Pelant alias Christine Booth fête ses 9 ans ! En effet, la petite fille est née...

SEAL Team - Diffusion M6 1.04 - 1.05- 1.06

SEAL Team - Diffusion M6 1.04 - 1.05- 1.06
Ce soir M6 continue la diffusion de la nouvelle série de David Boreanaz: SEAL Team. Vous pourrez...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Xanaphia, Hier à 18:15

Les derniers de Seal Team sont dispo sur 6play ! Par contre Quantico pas encore....

choup37, Hier à 20:02

Nouveau sondage sur Merlin, Kaamelott, DW! Calendriers à commenter aussi, et même pdm ^^

Sydney, Hier à 20:11

nouveau sondage sur le quartier vampire diaires spécial fêtes de fin d'années ! venez voter !

choup37, Hier à 21:44

Plus que 4 votes pour valider la bannière de ma sorcière bien aimée

choup37, Hier à 21:45

Les votes du monde de joan ont aussi besoin d'être aidés

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site