477 fans | Vote
Pour poster sur ce forum, tu dois t'identifier
1012 : L'égalité des chancestibo18  (17.07.2015 à 22:31)

La semaine passée, "Bones" s'aventurait sur le terrain dramatique avec une réussite supérieure à la normale. Cette fois, retour aux bons vieux fondamentaux comiques de la série, et ce n'est pas moins déplaisant pour autant. Tout au long de l'épisode, nous suivons ainsi les péripéties de Brennan et de son nouveau compte Twitter, ouvert suite à une réclamation de son éditrice. Evidemment, voir Bones critiquer allègrement le réseau social et son fonctionnement, ne rien comprendre à son utilité et autre, c'est particulièrement distrayant.

La série s'éclate ainsi avec le côté rigide et scientifique de son héroïne, qui préfère twitter des articles sur l'identification des victimes avant de devenir peu à peu très adepte de son utilisation, avec l'aide de son interne. "Bones" ne se prend donc pas du tout au sérieux et exploite le potentiel comique à sa disposition à merveille, tout simplement, et c'est devenu suffisamment rare pour être salué. La production a même poussé le bouchon jusqu'à ouvrir réellement un compte Twitter, une initiative cocasse.

Du côté de l'affaire de la semaine, les choses ne sont pas aussi palpitantes, mais l'intrigue n'est pas catastrophique non plus. "L'égalité des chances" s'intéresse au meurtre d'une jeune professeure retrouvée dans une librairie abandonnée, et effectue rapidement un parallèle avec les activités extra-professionnelles de Caroline. L'idée aurait pu s'avérer judicieuse, mais cette implication de Caroline n'a guère de sens et d'intérêt, et surtout, le développement de l'enquête est relativement bien rythmé pour que tout ceci soit vraiment superflu.

En bref : Parfois, mieux vaut ne pas se prendre au sérieux. La preuve.
Note : 6/10

1013 : Le crime dans la peautibo18  (30.07.2015 à 21:50)

S'il y a une chose à laquelle je ne m'attendais pas à un seul instant de la part de "Bones", c?est qu'elle parvienne à devenir intéressante et même touchante en s'attardant sur la relation entre Camille et Arastoo. Ces deux-là, un peu comme Angela et Hodgins d'ailleurs, sont d'une platitude et d'un ennui incommensurable en temps normal, et pourtant, "Le crime dans la peau" réussit à leur accorder de très jolis moments. Tout cela débute donc lorsque Arastoo doit partir en Iran, rendre visite à son frère atteint d'un cancer.

A la base, cette histoire n'est pas suffisante pour émouvoir le téléspectateur, qui n'est pas du tout attaché à Arastoo. En revanche, la façon dont ce dernier apprend la nouvelle à sa compagne, et les conséquences qui en découlent (qu'il s'agisse des interrogations des personnages ou encore de l'expression de leurs points de vue divergents), sont plutôt des atouts qui donnent de l'importance à cette relation, et qui confirme que "Bones" a une véritable volonté de redonner du relief à tous ses protagonistes.

Le problème, c'est que tout cela se fait au détriment du registre policier et anthropologue, qui est pourtant la pièce maîtresse de "Bones", son ADN. Pour tout avouer, si j'ai vaguement assimilé la trame de base du cas de la semaine (celui d'un ancien détenu, qui explose dans une mine hors service), tout le reste m'est déjà totalement sorti de la tête. Au fond, la série ne jure plus que par ses personnages, ce qui n'est pas une mauvaise chose en soi, mais cela entraîne en parallèle un sérieux problème dans la consistance des épisodes, avec des scènes de remplissage qui s'enchaînent sans que l?on puisse s'intéresser à quoi que ce soit.

En bref : Grâce à Camille et Arastoo, "Bones" évite le désastre. Le monde ne tourne vraiment plus rond.
Note : 4/10

1014 : Le dernier parcourstibo18  (30.07.2015 à 21:52)

La dernière fois que Wendell était apparu dans "Bones" (en dehors du 200ème épisode de la série, bien évidemment), ce n'était pas vraiment pour le meilleur, notamment parce que la série avait décidé de le ranger sans complexe dans la case des amoureux transits... et niais, accessoirement. Si je suis obligé de reconnaître que j'avais une large préférence pour la période où Wendell était au centre de passages plus touchants, avec sa maladie entre autres, "Le dernier parcours" s'intéresse toutefois de façon plus mignonne au personnage dans sa relation avec Andie, ce qui lui donne un peu plus de charme que le précédent opus lui étant consacré.

Le tandem que Michael Grant Terry forme avec TJ Thyne est efficace (bien que ce dernier soit toujours un piètre acteur), et les quelques échanges entre Wendell et Andie plutôt attachants, comme souvent avec celui qui est définitivement l'interne le plus sympathique du Jefferson. Parallèlement, Bones et Booth doivent également faire face à leurs petits tracas personnels lorsque le père de Brennan se remet à faire des siennes, et disparaît soudainement. Ce n'est pas du tout ce que les scénaristes de "Bones" ont pu faire de plus inspiré vis-à-vis de ce personnage, mais l'intention de varier un peu les intrigues secondaires est louable.

Tout ceci met cependant en évidence le manque d'un fil rouge de plus grande ampleur, comme celui de Pelant qui reste le dernier en date. Du côté de l'affaire de la semaine, "Le dernier parcours" se penche sur un joueur professionnel de mini-golf, dont les enjeux lui ont coûté la vie. Dans l'ensemble, la résolution de l'enquête est une nouvelle fois très lancinante, peuplée de guests aux clichés humoristiques douteux, et avec une trame dramatique qui s'est encore fait la malle. Cela étant, le côté décalé de certains éléments et la relative bonne humeur qui ressort sauvent un peu le tout.

En bref : L'un des épisodes les plus diversifiés de la saison. C'est agréable.
Note : 6/10


à 10.15cobrate  (27.08.2015 à 13:27)

 et il suffit d'appuyer où il faut pas... et tout part en fumée... Je reviendrais/éditerai plus tard si je suis motivée... 

1015 : Cercle infernaltibo18  (28.08.2015 à 22:42)

Contre toute attente, "Bones" a donc décidé de nous refaire le coup de la grossesse. Après Angela, puis Temperance, puis Daisy, c'est à nouveau l'héroïne de la série qui apprend qu'elle va bientôt être mère pour la seconde fois. Autant dire que les scénaristes s'engagent sur un terrain semé d'embûches et qui s'avère risqué, tant les précédentes intrigues consacrées aux bébés à droite et à gauche ont pollué la série au point de la rendre indigeste. Mais cette fois-ci, l'événement se déroule alors que le travail autour du couple phare s'est multiplié depuis quelques temps, au point d'en faire un atout majeur, le pari peut donc se révéler payant.

"Cercle infernal" apporte d'ailleurs dès à présent quelques passages exquis autour de cela, en particulier l'instant où Brennan saute de joie et hurle comme une furie en regardant son test posé sur la table de nuit. Une scène très fun, une bonne nouvelle compte-tenu du fait que le reste du registre humoristique de l'épisode est traité de façon consternante (Hodgins et ses expériences, quelle plaie). Mais ce quinzième volet de la saison s'engage également sur le terrain émotionnel, alors que Booth se retrouve à devoir enquêter sous couverture aux côtés de joueurs de poker aguerris, et prend le risque de voir ses vieilles addictions ressurgir.

L'inquiétude de sa femme, mais aussi de James, est légitime et permet ainsi des échanges réjouissants. Mention doit aussi être faite de l'apparition de Christine en fin d'épisode, pour les quelques mots qui sont sans doute les plus mignons de la semaine. Au final, le souci majeur de "Cercle infernal", c'est une fois encore son affaire policière et son développement routinier du quotidien au Jefferson, avec des rebondissements peu intéressants et des interactions pénibles impliquant l'ensemble des personnages secondaires. La seule réjouissance du cas de la semaine concerne donc la partie sous couverture, qui au-delà de l'implication personnelle de Booth, permet de changer de décor, avec une plongée agréable (bien que parfois trop superficielle) dans le milieu des jeux d'argent.

En bref : En se concentrant davantage sur ses héros, "Bones" propose une fois de plus un épisode plutôt réussi, même si je reste persuadé que les scénaristes sont capables de bien mieux.
Note : 6.5/10

1016 : Chili Sin Carnetibo18  (28.08.2015 à 22:45)

Depuis quelques temps, les gros ratés sont devenus relativement rares dans "Bones". Malheureusement, de temps en temps, les vieux démons ressurgissent et nous offrent ce genre de bouse. Car oui, "Chili Sin Carne" est une véritable catastrophe comme nous n'en avions pas vu depuis un bon bout de temps. Pourtant, et c'est bien là le seul atout, l'intrigue de la semaine n'est pas si mauvaise dans son idée de base, bien au contraire. L'institut Jefferson et le FBI enquêtent en effet sur la mort d'un célèbre présentateur d'émission culinaire, assassiné quelques heures après avoir violemment critiqué le Royal Diner, le fameux bistrot dans lequel Brennan et Booth se retrouvent depuis dix ans maintenant.

Naturellement, cet élément scénaristique était une occasion rêvée pour proposer un opus un peu particulier et  surfant sur les personnages de la série, mais les scénaristes semblent avoir décidé de prendre leurs vacances en pleine saison. Par conséquent, on se retrouve avec une affaire qui, au-delà de sa banalité affligeante et de l'ennui abyssal qui se dégage, n'a strictement aucun intérêt et aucun enjeu. Les rebondissements, déjà peu nombreux, s'enchaînent sans la moindre cohérence, et la série ne capitalise par ailleurs absolument pas sur le créneau du présentateur télé non plus, comme d'autres dramas policiers ont pu le faire par le passé.

Pendant ce temps perdu, sur le plan familial et privé, les différentes fouines du Jefferson n'ont, eux non plus, pas réellement droit à des aventures dignes de ce nom. Malgré de très bonnes initiatives récemment, Christine est cette semaine à l'origine d'une histoire ridicule, lorsque Brennan s'amuse à écrire une petite chanson sur le corps humain pour apprendre la science à sa fille. Problème, l'instant où Emily Deschanel se met à (mal) rapper inspire plus de la pitié qu'autre chose. Quant aux protagonistes secondaires, les intrigues autour d'Arastoo pour l'une et de Hodgins pour l'autre sont là aussi relativement pathétiques. Il faut dire que compenser les énormes faiblesses de l'épisode avec de tels personnages, ce n'est franchement pas la meilleure idée que l'on puisse avoir.

En bref : Non, non, non.
Note : 1/10

1017 : Trop jeune pour mourirtibo18  (05.09.2015 à 23:10)

Si la série a encore une fois du mal à se démarquer avec son intrigue policière cette semaine, il n'en demeure pas moins que "Trop jeune pour mourir" propose quelque chose d'un peu plus intéressant lorsqu'il effectue une ramification pertinente entre la jeune victime et le passé de Brennan. En effet, le Jefferson se penche sur le meurtre d'une brillante étudiante rejetée de ses camarades en raison de sa différence, et forcément, cela condamne Temperance à se remémorer des souvenirs similaires et difficiles. La partie émotionnelle développée dans cet épisode est ainsi honnêtement simpliste mais plutôt bien fichue, davantage qu'à l'accoutumée.

Qu'il s'agisse du parallèle effectué involontairement par Brennan, ou même des échanges entre celle-ci et Angela ou Booth, tout est solidement mené et touchant pour le téléspectateur. Il en est de même pour l'issue de l'enquête, dont la résolution permet de déduire que la jeune fille s'est tout bonnement suicidée, en ayant pris soin de tout faire pour que ses harceleuses soient accusées. Là encore, "Bones" se distingue et offre quelques instants particulièrement attendrissants. Malheureusement, tout ceci ne suffit pas à éclipser en totalité les défauts du reste de l'affaire, qui souffre d'une mécanique trop bien huilée et d'un contenu limité, manquant ainsi de rythme et n'étant pas très percutante.

Autre défaut d'importance dans ce dix-septième volet de la saison : Daisy. J'avais été extrêmement surpris de constater que les scénaristes n'avaient pas complètement abandonné ce personnage lors de sa précédente apparition, en l'utilisant à bon escient dans une intrigue assez bien écrite, mais tout s'effondre déjà dans cet opus, la série revenant à ses bonnes vieilles habitudes. Le côté insupportable de l'actrice et le vide intersidéral des péripéties de la jeune interne reprennent donc le dessus, avec des dialogues faussement drôles et un développement pathétique. Quant aux scènes ridicules du type entraînement de Daisy et ses collègues à la gym, très franchement, j'en ai déjà ma claque.

En bref : Une jolie trame émotionnelle qui permet d'atténuer les parties les plus faibles. Un épisode correct.
Note : 5.5/10

1018 : 48 heures chronotibo18  (05.09.2015 à 23:13)

Pour tenter de se sortir de ces sempiternelles tentatives ratées en ce qui concerne ses affaires d'un jour, "Bones" opte cette semaine pour une stratégie différente et louable : celle de reprendre une enquête précédemment développée. C'est donc à l'épisode 13 de cette même dixième saison que "48 heures chrono" fait directement référence, alors que le coupable supposé arrêté il y a quelques temps est sur le point d'être exécuté... et que Brennan se rend compte qu'elle s'est trompée. De mémoire, il me semble que la série n'était jamais allée dans ce type de direction (fils rouges exceptés), le schéma proposé est donc une initiative qu'il est nécessaire de saluer.

Le problème, c'est que l'épisode 10.13 était un épisode assez moyen, sublimé par le focus plutôt réussi sur Camille et Arastoo, mais malmené par... la faiblesse de son cas policier. Pour tout dire, je n'avais même déjà plus aucun souvenir de cette histoire d'explosion d'ancien détenu, et il m'a fallu relire son synopsis pour me remémorer les choses. Forcément, "48 heures chrono" pâtit donc indirectement des défaillances de sa trame de base. L'intrigue en elle-même n'a en réalité aucun véritable enjeu pour le téléspectateur, qui se fiche un peu de savoir si le condamné va s'en sortir. Les nombreuses émotions qui auraient pu se dégager sont donc quasi-inexistantes, entre autres.

En outre, "Bones" manque parfois de recul et de second degré, avec des enchaînements plutôt solides mais qui ne laissent que peu de place à l'humour, en dehors des traditionnels petits dialogues rouillés affectés aux uns et aux autres. Les personnages sont eux davantage mis en avant, bien que le résultat ne soit pas forcément du niveau escompté. Le petit débat qui s'engage sur la pertinence de la peine de mort est notamment plus fade qu'attendu, allant jusqu'à une morale maladroitement amenée. Seule Brennan se distingue finalement, dans son obsession et sa détermination, qui servent positivement le récit.

En bref : Un épisode de série policière comico-dramatique qui manque d'humour et d'émotions ne peut pas être satisfaisant. Belle idée de se rapporter à une enquête passée néanmoins.
Note : 4.5/10

1019 : Un thé à Téhérantibo18  (29.09.2015 à 22:42)

"Bones" était relativement décevante depuis quelques temps, mais avec ce dix-neuvième épisode de la saison, forcé de constater qu'elle renoue avec une certaine réussite. Pour cela, la série casse un peu ses habitudes : si le traditionnel cas de la semaine demeure bel et bien présent, la façon dont il est amené puis résolu bifurque sensiblement par rapport au schéma classique. En effet, alors qu'elle reçoit un coup de téléphone d'Arastoo depuis l'Iran, elle assiste impuissante à son enlèvement par un homme haut placé du pays déterminé à utiliser ses compétences pour résoudre le meurtre de son fils.

C'est donc cette enquête que "Bones" va nous proposer de suivre, sur le sol iranien, grâce au voyage impromptu de Camille et Booth au Moyen-Orient, et à l'appui à distance du reste de l'équipe du Jefferson. Evidemment, l'originalité s'évapore assez rapidement lorsque le récit reprend un rythme efficace mais très conventionnel, et le scénario pâtit de quelques facilités, mais l'ensemble reste de très bonne facture, notamment grâce aux interactions entre Camille et Arastoo. J'avoue être agréablement surpris par l'évolution positive de cette relation, si ennuyeuse et inintéressante à ses débuts.

Parallèlement, aux Etats-Unis, Brennan se retrouve dans une situation délicate lorsque le nouveau bookmaker de son mari débarque chez eux, afin de réclamer le remboursement de sa dernière dette de jeu. Au-delà de la petite pastille humoristique apportée par Christine (la seule de l'épisode d'ailleurs, à mon grand regret), cette intrigue ne sert pas tellement le contenu global de "Un thé à Téhéran" en raison du rôle très discret et insipide d'Aubrey, mais pose plutôt les bases d'une fin de saison qui s'annonce solide sur le plan émotionnel, comme en témoigne l'échange final entre Bones et Booth, lorsque ce dernier est prié de quitter la maison. Un moment juste et assez déchirant.

En bref : A Téhéran comme à Washington, "Bones" profite de la séparation géographique de ses personnages pour se rebooster sensiblement. Un très bon épisode.
Note : 7/10

1020 : La collectionneusetibo18  (29.09.2015 à 22:43)

Durant une bonne partie de cet antépénultième épisode de la saison, la réflexion suivante s'est emparée de mon esprit : mais pourquoi ce gâchis ? Evidemment, cette interrogation fait référence au cliffhanger du 10.19, qui promettait beaucoup à propos du couple formé par les deux héros de la série, et dont l'exploitation est ici assez médiocre et sans aucune finesse. Booth a donc quitté le domicile familial, seulement, "Bones" n'utilise pas cet élément à bon escient : pas de véritable confrontation, pas de pleurs, pas de réconciliation... il ne se passe rien, alors qu'il y avait énormément de matière.

Il faut attendre la scène finale pour que la série se démarque, lorsque Booth se décide à se confier dans l'une des réunions anonymes auxquelles il participe. Ce passage-là est tout à fait prenant, et émotionnellement d'un cran largement supérieur à ce que tout le reste de l'opus peut nous offrir. L'autre point positif de "La collectionneuse", dans un tout autre registre, s'articule autour de James Aubrey. Ce dernier entame un rapprochement avec l'une des jeunes internes de Brennan, ce qui conduit à quelques situations particulièrement funs et cocasses et à un petit rendez-vous final mignon comme tout.

J'ai déjà vanté à plusieurs reprises la bonne idée qu'a eu la production de la série en supprimant l'insipide Sweets au profit du bien plus charismatique Aubrey, et ce genre de séquence sympathique me permet de valider mon propos, en me remémorant les horribles scènes de couple entre Sweets et Daisy qui polluaient littéralement la série, un peu comme Angela et Hodgins le font encore, malheureusement. Quant à l'intrigue de la semaine, elle ne jouit naturellement d'aucune innovation et souffre de certaines longueurs en raison de rebondissements qui tardent à émerger, mais à défaut d'être palpitant, l'ensemble se laisse regarder. Le minimum vital, dirons-nous.

En bref : Dommage de ne pas avoir osé ouvrir la porte déverrouillée en toute fin de l'épisode précédent. Insuffisant, correct au demeurant.
Note : 5.5/10

1021 : Par bonté d'âmetibo18  (29.09.2015 à 22:46)

Articuler toute une partie de l'avant-dernier épisode de la saison autour d'Angela et Hodgins, ce n'est pas forcément l'idée la plus judicieuse et la plus pertinente que "Bones" ait pu avoir. Néanmoins, au milieu des échanges saveur guimauve et des petits instants qui tentent vainement de nous émouvoir, un espoir naît : le couple s'apprête à dégager le plancher. Ces deux personnages sont, même au bout de 10 saisons, toujours aussi insipides qu'aux débuts de la série, et le fait d'imaginer qu'ils puissent s'envoler reconstruire leur vie à Paris m'enchante au plus haut point.

Malheureusement, j'ai bien du mal à croire au départ des deux acteurs, et je crains que "Bones" ne nous fasse encore un coup tordu et bourré de facilités histoire de maintenir la petite équipe du Jefferson au complet. Cela étant, les scénaristes semblent depuis peu décidés à réveiller Hodgins et Angela de l'inertie dans laquelle ils étaient plongés, ce qui mérite d'être salué. Dans le même temps, le couple phare Brennan/Booth continue d'être parasité par les soucis d'addiction au jeu de Booth, mais se réconcilie peu à peu alors que ce dernier suit avec sérieux un programme de réunions censé lui permettre d'éradiquer une nouvelle fois ses démons.

Là encore, l'idée est intéressante et je trouve même que "Bones" a tout à gagner à développer davantage d'histoires secondaires fils rouges de ce type, seulement la façon avec laquelle les choses rentrent dans l'ordre s'avère extrêmement déconcertante. Le timing est beaucoup trop serré, et les émotions que les différents dialogues dégagent particulièrement moindres. Enfin, au milieu de tout cela, le cas de la semaine traité par le FBI et le Jefferson fait lui aussi pâle figure, bien que l'exécution soit relativement convenable, en dépit d'une mécanique et de twists utilisés à maintes reprises.

En bref : Quelques bonnes intentions assez mal gérées.
Note : 4/10

1022 : Ce n'est qu'un au revoirtibo18  (29.09.2015 à 22:50)

En visionnant ce season finale, je dois dire que je regrette d'autant plus que celui-ci ne soit pas tout simplement le dernier de la série. Outre le fait que "Bones" commence à vieillir et porter le poids de ses 10 saisons au compteur, malgré son léger rebond qualitatif depuis 2 ans, la dernière scène de "Ce n'est qu'un au revoir" avait tout de même sacrément l'air d'adieux de la part des deux personnages principaux, et même pour tout le reste du casting d'ailleurs (car oui, tout le monde est de retour, car tout le monde était "dans le coin"...). La surprise de cette fin d'année provient donc du fait que Brennan et Booth décident soudainement de quitter le Jefferson et le FBI, pour changer de carrière.

Alors que tout le monde pensait qu'Angela et Hodgins allaient être les deux brebis galeuses (ou plutôt, c'est ce que la série a voulu nous faire croire), c'est finalement le couple phare de "Bones" qui fait ses bagages, après avoir entériné sa réconciliation et échangé sur leurs projets futurs. Dans l'ensemble, cette volonté de bouleverser l'équilibre de l'institut est assez excitante, même si une fois encore, je n'ai que peu d'espoir quant à un véritable reboot au-delà du début de la saison 11, comme a pu le faire avec brio "The Mentalist" par exemple. Mais qu'importe ici, puisque le produit livré est à la fois touchant et original.

En parallèle de ces multiples allers-retours dans le bureau des ressources humaines, l'affaire gérée par toute l'équipe d'enquêteurs revient sur l'un des derniers fils rouges d'envergure développé dans la série : celui de Pelant. Bien que ce dernier soit bel et bien mort, son ombre plane toujours au-dessus de Washington, lorsque le corps d'un homme est retrouvé empalé sur un obélisque en pleine ville. L'intrigue manque sensiblement de caractère et de finesse, et souffre de l'absence totale de registre humoristique (en dehors d'un instant où Hodgins fait joujou avec une machine, ce dont on se serait bien passé). En revanche, l'épisode est mené à un rythme soutenu, une très bonne chose.

En bref : Malgré ses défauts, "Bones" conclut plutôt positivement une dixième saison dans la droite lignée de la précédente, avec un épisode qui aurait parfaitement pu faire office de series finale.
Note : 6/10

Moyenne de la saison : 5.30/10 [Evolution : +0,09]

S10E01natas  (09.04.2021 à 21:50)

Noooooon !

Le moment que je redoutais trop est arrivé !

C'est tellement triste !

Je me souvenais que Aubrey remplaçais sweets donc je l'ai vaguement vu venir, mais vraiment c'est dur !

Identification requise pour ajouter un message.
Ne manque pas...

Le nouveau numéro d'HypnoMag est disponible en ligne. Bonne lecture !
HypnoMag | Lire ce numéro

Activité récente

Suite de mots
Aujourd'hui à 18:05

Pendu
Aujourd'hui à 16:18

447 votes [PDM]
Aujourd'hui à 16:16

Saison 10
09.04.2021

Calendriers
30.04.2021

Obsession
07.04.2021

Actualités
Calendrier du mois

Calendrier du mois
Pour mai, c'est avec Booth, Brennan et Zack que nous serons! >>Le calendrier...

Emily Deschanel sera dans The Rookie!

Emily Deschanel sera dans The Rookie!
Emily Deschanel rejoint le casting de la série The Rookie sur ABC. Elle sera présente lors de...

Calendrier du mois!

Calendrier du mois!
Pour avril, c'est avec Booth et Brennan que nous serons! >>Le calendrier...

Une HypnoCard Booth et Brennan pour célébrer leur 3è place!

Une HypnoCard Booth et Brennan pour célébrer leur 3è place!
L'HypnoCup vient de se terminer sur la citadelle! L'HypnoBoutique a décidé de célébrer les 3 couples...

HypnoCup 2021 - Booth et Brennan tentent la 3ème place!

HypnoCup 2021 - Booth et Brennan tentent la 3ème place!
L'HypnoCup 2021 continuent aujourd'hui sur la citadelle! Cette année, ce sont 512 couples qui...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

SeySey, Avant-hier à 15:59

Bonjour ! Nouveau design sur le quartier Sex Education et nouveaux romans dans la bibliothque de Maeve

Luna25, Hier à 18:02

Bonjour ! Nouveau mois sur le quartier Reign

Luna25, Hier à 18:02

et nouveau design sur le quartier Legends of tomorrow avec l'arrivée de la nouvelle saison

ShanInXYZ, Aujourd'hui à 00:43

On continue le Voyage au centre du Tardis et on attends vos photos du Maître, où ça ? chez Doctor Who

Locksley, Aujourd'hui à 11:24

Nouvelles HypnoCards en rayon ! Bonne collection et bon WE !

Viens chatter !