477 fans | Vote
Pour poster sur ce forum, tu dois t'identifier
Saison 11CLD85  (01.03.2016 à 17:25)

M6 diffusera la saison 11 dès vendredi 25 mars à 20h55. Venez sur ce topic échanger entre vous après la diffusion de ces nouveaux épisodes...

InfosCLD85  (01.03.2016 à 17:28)

Toutes les infos concernant le retour de "Bones" sur M6, ici !!!!!!!


11.01cobrate  (28.03.2016 à 18:06)
Message édité : 29.03.2016 à 17:51

11.01 : bizarrment, j'étais persuadée que j'allais voir la suite de la saison 10 alors qu'en fait... on change carrément de saison ! ah...^^ j'ai dû louper des trucs, et pourtant non, j'ai bien vu le final de la saison 10. Bon. Heureusement qu'ils ont rappelé en début d'épisodes ce qui s'était passé avant car il m'en manquait la moitié en mémoire^^.

Donc Booth devient infiltré sans prévenir Bones car  il connait son avis sur son frère Jared. Au passage donc, ça veut dire que l'acteur de Roswell ne reviendra pas faire d'apparitions. Elle lui aurait peut-être interdit d'aller dans ce plan tordu mais au point de laisser son alliance... il aurait pu tenter avant de lui en parler. Après tout ce qu'ils ont vécu en 10  saisons... un petit côté illogique dans la psycho des personnages développée par les scénaristes. En tout cas, le coup du frère était une bonne idée pour faire languir le téléspectateur. L'ex du frère est interprétée par une actrice de Greek.

Arastoo et son projet de promo. Je trouve que ce personagage n'est pas assez exploité. C'est sûr qu'avec la relation privée qu'il entretient avec Camille, c'est pas le meilleur plan pour être promu sans soupçon de favoritisme... Il devrait changer d'Institut pour être indépendant dans sa carrière.

On retrouve la Bones pas trop diplomate avec Arastoo. Si ce dernier était si incompétent, c'est au chef de Jefferson de le remplacer. Pas seulement Arastoo de s'auto-licencier.

Angela et Hodgins sont égaux à eux mêmes. Couple sympathique pour l'instant à l'épreuve du temps. Autant on avait eu droit à des scènes montrant leurs jeux de séduction, autant celles de leur vie quotidienne d'aujourd'hui ont disparu. Pourtant, il y aurait de quoi, surtout avec la ruine d'Hodgins.

Bizarrement, alors que ce personnage m'était plutôt antipathique dans la saison 10 car trop caricatural, j'ai eu plaisir de retrouver Aubrey.

J'espère que l'on verra dans les autres épisodes Caroline autant qu'on a pu la voir dans ce début de saison.

Ha, et je n'ai toujours pas très bien compris quel rôle exact avait tenu l'ancien chef d'escadron du frère de Booth dans cet histoire...

Sinon, c'est sympa ces séries où les anciens reprennent leurs anciens postes en dégageant ceux qui les remplacaient dans leurs postes inférieurs... pratique. Réel ?

edit : ortho

1101 & 1102 : Frères de sang (1/2 & 2/2)tibo18  (03.04.2016 à 12:08)

Lors du final de la saison passée, "Bones" créait plus ou moins la surprise en orchestrant le départ de Booth et Brennan de leurs postes respectifs, désireux de renforcer leur vie de couple et de reconstruire une nouvelle carrière professionnelle, laissant ainsi leurs camarades du FBI et du Jefferson poursuivre leur route sans eux. Si l'espoir de voir la série se réinventer complètement, à l'instar de ce que certaines de ses consoeurs ont pu entreprendre, était évidemment presque vain, la question était surtout de savoir comment les scénaristes allaient capitaliser sur cet événement pour revenir progressivement à quelque chose de plus traditionnel.

Finalement, "Bones" a opté pour un retour en grande pompe avec un double épisode de reprise majoritairement articulé autour de Booth. En effet, ce dernier disparaît du jour au lendemain après être parti travailler, tandis que l'équipe d'Aubrey est parallèlement chargée de l'enquête sur un corps calciné dans une fourgonnette, que tous les indices permettent d'identifier comme étant celui de Booth. Le twist est un peu facile à la base, mais l'ensemble du développement de l'affaire qui suit est lui plutôt très solide, avec des révélations dispersées tout le long du récit qui permettent de ne pas s'ennuyer et de conserver quelques zones d'ombre dans la première partie.

Le suspense n'est bien sûr pas le point fort de cet épisode, puisque le téléspectateur sait pertinemment que Booth va réapparaître aussi rapidement qu'il s'est éclipsé, mais l'intrigue réserve toutefois quelques surprises, comme celle de la mort annoncée de Jared, son frère. Qu'il s'agisse de cette découverte ou de l'inquiétude de Brennan entre autres, "Frères de sang" propose quelques scènes émotionnellement intéressantes, bien qu'aucune d'elle ne soit bouleversante non plus. En revanche, il est assez regrettable de constater que "Bones" reste plombée par quelques petites faiblesses, à commencer par sa difficulté à opérer de véritables changements.

A l'issue de ce double épisode, chacun reprend ainsi sa place dans la dynamique mise en place il y a déjà dix ans, une façon aisée de ne pas perturber les fidèles de la première heure et de ne pas s'embarrasser à construire un nouvel univers digne de ce nom. Mais cela reste extrêmement déceptif, dans la mesure où "Bones" est une série qui ne vieillit pas très bien, et qui n'a pas beaucoup d'occasions comme celle-ci pour se faire un lifting d'envergure. Même dans ce premier opus de la saison, certains éléments sont trop calibrés pour être efficaces, comme la trame humoristique autour des rats de laboratoire devenue particulièrement insupportable.

En bref : Début de saison satisfaisant pour "Bones", qui se démarque avec un épisode éloigné des habitudes, mais finit par décevoir légèrement en revenant une fois encore au point de départ, ce qui n'augure rien de très bon pour la suite.
Note : 6/10

1103 : Trafictibo18  (03.04.2016 à 12:10)

A l'issue des péripéties du début de saison ayant mis à mal les nerfs de Booth, "Bones" revient cette semaine à une mécanique malheureusement beaucoup trop traditionnelle, ne s'embarrassant pas à tenter de nouvelles choses et préférant faire revenir ses deux héros dans leur petit train-train quotidien au Jefferson et au FBI. Ceci est évidemment très décevant, dans la mesure où la série avait les cartes en main pour s'offrir un véritable coup de jeune, mais il est désormais temps de mettre de côté ces regrets et de se concentrer sur la suite de cette onzième saison, d'autant que "Trafic" réserve malgré tout quelques bonnes surprises.

Celles-ci ne viennent bien sûr pas du tout du cas de la semaine traité par l'ensemble de l'équipe, chargée d'enquêter sur le meurtre d'un inventeur raté retrouvé dans une ferme avec plusieurs organes en moins, prélevés par le tueur pour les revendre au marché noir. Le point de départ est pourtant intéressant et alléchant, mais rapidement, "Bones" s'enferme dans un schéma routinier qui empêche la moindre surprise. Par ailleurs, la légèreté qui se dégage du développement de l'intrigue est extrêmement discrète, en dehors de quelques rares passages amusants à l'instar de la découverte de Brennan au beau milieu des obsèques  d'une autre victime.

Il faut alors se recentrer sur les personnages pour trouver les principaux points positifs de ce troisième volet de la saison, non pas sur leur évolution donc, mais plutôt sur les émotions que chacun peut dégager. Je pense avant tout à Booth, naturellement, encore sous le choc de la mort de Jared, et perturbé par la perte de ses cendres. David Boreanaz est éminemment juste dans un registre qu'il a peu l'occasion d'explorer, et les échanges entre Booth et Brennan sur le sujet sont tout à fait attachants. De même, de façon plus secondaire et une fois n'est pas coutume, Angela et Camille trouvent elles aussi leur place, une bonne nouvelle.

En bref : Un épisode médiocre dans son intrigue dans la semaine, mais souvent touchant dès lors que Booth entre en scène.
Note : 5.5/10

1104 : Un grand méchant coyote-louptibo18  (21.05.2016 à 14:22)

Il n'aura finalement pas fallu très longtemps avant que "Bones" ne retrouve le chemin de la médiocrité, et même de la quasi-catastrophe. Et pourtant, ce quatrième volet de la saison avait un argument de poids, capable de séduire le plus grand nombre et tous les adeptes des séries télévisées : Betty White. L'excellentissime actrice fait en effet une apparition remarquée dans "Un grand méchant coyote-loup", dans le rôle d'une anthropologue expérimentée apportant son aide à Brennan dans le cadre de l'affaire traitée par le Jefferson, au risque de rendre cette dernière un peu jalouse.

Les interactions entre Betty White et Emily Deschanel, tout comme entre elle et le reste du casting d'ailleurs, sont évidemment succulentes, et font presque office de miracle compte-tenu de la vacuité scénaristique et émotionnelle de l'épisode. Qu'il s'agisse des moments comiques ou des quelques instants plus singuliers, l'actrice est donc toujours au top de sa forme, et c'est une excellente nouvelle. Malheureusement, "Bones" n'a pas eu l'intelligence d'articuler toute sa narration autour de son invitée, et c'est bien regrettable lorsque l'on constate l'échec cuisant du reste.

D'un point de vue du cas policier de la semaine tout d'abord, la série ne propose strictement rien d'innovateur ou même d'intéressant, avec son affaire de crâne d'agent immobilier explosé par un chasseur et lié au monde du football par le passé. Très franchement, on s'ennuie ferme devant ce type de récit qui est le symbole même de la fainéantise des scénaristes. En outre, rien de bon n'est véritablement construit autour des personnages, et la vague tentative autour du livre de Brennan sonne comme une mauvaise parodie de "Castle", sans compter l'absence totale d'émotions. Un vrai désastre.

En bref : Merci Betty White.
Note : 3/10

BONES 1105 : Un étrange Halloween / SLEEPY HOLLOW 305 : Les fantômes d'Halloweentibo18  (21.05.2016 à 14:24)

Réunir "Bones" et "Sleepy Hollow" dans un crossover est l'un des défis les plus étranges que s'est lancé FOX durant la saison télévisuelle actuelle, tant les univers des deux séries sont à mille lieux l'un de l'autre. Le risque était double, puisque la première pouvait se ridiculiser en partant dans un délire qu'elle ne puisse pas justifier, tandis que la seconde pouvait se prendre les pieds dans le tapis en délivrant quelque chose de trop terre à terre. Finalement, rien de tout ça ne s'est véritablement produit, et ce double opus a plutôt bien assuré sa mission, le résultat étant tout à fait correct, à défaut d'atteindre l'excellence.

La principale réussite est incontestablement la mise en lumière et la confrontation des deux univers radicalement opposés des duos formés par Brennan et Booth d'une part, et Abbie et Ichabod d'autre part. La rencontre  entre Brennan et Ichabod est notamment particulièrement jouissive, appuyant évidemment sur l'importance de la science et du caractère très cartésien de Temperance, qui se retrouve confuse et perturbée par ces interlocuteurs d'un jour. L'utilisation des deux duos, et plus globalement du quatuor, est sans aucun doute le meilleur atout de ce crossover, qui a tout à fait eu raison de laisser de côté les protagonistes secondaires.

Sur le plan scénaristique, chacun des deux opus ne se démarque en revanche pas réellement par rapport aux habitudes, avec une découverte de vieux cadavre engendrant une résolution d'affaire peu palpitante pour "Bones", et une trame un peu plus fantastique s'éloignant doucement du point de départ pour "Sleepy Hollow", très naturellement. Les intrigues développées sont convenables, mais peu surprenantes. De même, la trame émotionnelle se révèle bien trop faible, alors qu'il y avait sans doute matière à davantage, notamment dans la deuxième partie. Au fond, c'est bel et bien pour le rythme insufflé et le divertissement qu'il est que ce double épisode vaut le coup, et de ce point de vue, il n'y a vraiment pas grand-chose à redire.

En bref : Pari relativement gagné pour "Bones" et "Sleepy Hollow", qui ne bénéficieront surement jamais de ce croisement d'un jour, mais parviennent malgré tout à faire passer un très agréable moment.
Note : 6/10

1106 : Politiquement incorrectetibo18  (21.05.2016 à 14:26)

La semaine passée, "Bones" avait dévié de sa route habituelle au profit d'un épisode très particulier, à l'occasion de son fameux crossover avec "Sleepy Hollow". La question était désormais de savoir si la série allait immédiatement revenir à un schéma conventionnel, et la réponse est malheureusement positive, même si le résultat n'est pas du tout aussi déceptif qu'on pouvait le craindre. Certes, l'originalité n'est en aucun cas le maître mot de ce sixième opus de la saison, mais les scénaristes ont malgré tout réussi à concocter une intrigue relativement plaisante à suivre.

L'équipe du Jefferson est ainsi chargée de l'enquête sur le meurtre d'un sénateur fraîchement élu en Virginie, dont le corps est retrouvé écrabouillé par deux éboueurs en pleine tournée. De l'introduction de l'affaire jusqu'à la découverte du coupable, en passant par les quelques rebondissements qui rythment le récit, "Bones" ne propose rien de spécialement nouveau ni palpitant. Cela n'empêche toutefois pas l'épisode de fonctionner correctement, notamment en raison de lenteurs très peu nombreuses, une fois n'est pas coutume, mais aussi du petit développement annexe des personnages.

Tout d'abord, la dernière recrue en date de l'institut Jefferson, Jessica, continue de s'intégrer peu à peu au sein de l'équipe, et plus particulièrement de se rapprocher d'Aubrey. La relation qui se tisse entre le « bleu » du FBI et celui des scientifiques me plaît plutôt, bien que les émotions soient pour le moment assez en retrait, au profit d'un développement légèrement plus distrayant. Quoi qu'il en soit, le fait qu'Aubrey ne soit pas laissé de côté malgré le retour de Booth est une bonne chose. De leur côté, les deux héros ont eux aussi droit à leurs petits moments de couples sympathiques, ce dont on a du mal à se lasser.

En bref : Bizarrement, le retour à une formule des plus traditionnelles ne pénalise en aucun cas "Bones", qui conserve un niveau satisfaisant en ce début de saison.
Note : 6/10


saison 11 M6Xanaphia  (22.05.2016 à 21:37)

Concernant le début de saison diffusé sur M6, je dois avouer que je n'ai pas trop aimé le début de saison et l'intrigue un peu baclée sur Booth mais à part sympa je trouve sympa leur vie de famille avec hank (bel hommage à l'acteur décédé) et christine. Dommage que Camille ait rompue surtout vu qu'ils étaient si bien assortis (l'acteur avait une autre série ?). Il y a une bonne nouvelle intrigue avec Hodgins et Angela : avec la question de l'art d'Angela, et celle d'un autre enfant. Je trouve que le nouvel agent du FBI Aubrey s'intègre bien.

J'ai eu un petit coup de coeur pour l'épisode du Far ouest. 

1107 : Un tour de passe-passetibo18  (18.06.2016 à 12:51)

Je suis toujours interloqué par la façon dont les scénaristes de "Bones" sont capables de passer d'un épisode d'une qualité plus qu'acceptable à quelque chose de terriblement mauvais et pompeux en l'espace d'un instant. Ce phénomène peut s'observer depuis pas mal de temps maintenant dans la série, et c'est une nouvelle fois le cas ici, avec un septième volet de la saison qui n'a quasiment rien de bon, sur le fond comme sur la forme malheureusement. Ceci s'explique tout simplement par des défaillances qui s'accumulent à tous les niveaux, tant en terme de rythme que d'écriture.

"Un tour de passe-passe" est ainsi un épisode particulièrement poussif et lancinant de bout en bout, devant lequel il faut lutter pour ne pas s'endormir. Cela provient tout d'abord du cas de la semaine, centré autour de la mort d'une magicienne dont les restes sont découverts dans une forêt, et qui donne du fil à retordre à l'équipe en raison d'indices assez délicats à exploiter. Toutefois, l'intrigue tombe très rapidement à plat, avec un enchaînement de twists mineurs et sans saveur, qui ne provoquent aucun effet de surprise et n'aident pas une histoire déjà peu palpitante à la base.

Pendant ce temps, Angela reçoit une nouvelle visite de l'expert en photographie dont elle a croisé la route quelques semaines plus tôt, tandis que Camille se remet peu à peu de sa rupture avec Arastoo et que Brennan tente de s'imprégner du mythe de la petite souris et d'aller contre ses croyances purement cartésiennes. Cette multitude de petites intrigues secondaires est probablement la seule chose à sauver de l'épisode, et ce en dépit du faible travail effectué autour de chacune, sur le plan humoristique comme émotionnel. "Bones" gâche son potentiel en restant en surface, son éternel défaut.

En bref : Et hop, magie : la qualité a disparu.
Note : 2.5/10

1108 : Big Brothertibo18  (18.06.2016 à 12:53)

Traditionnellement, "Bones" est surtout dans son élément dès lors qu'il lui est confié la tâche de construire des affaires de la semaine un peu délirantes et aux introductions particulièrement dégueulasses, ou encore lorsqu'elle s'aventure dans les histoires un peu guimauve qui entourent ses protagonistes. Pourtant, ce n'est pas dans ce type d'épisode que j'affectionne le plus la série, mais davantage dans ce type d'opus qui tente autre chose, tout au moins en partie. En effet, c'est avant tout sur un débat et un phénomène de société que les scénaristes nous emmènent cette semaine.

L'équipe du FBI et leurs camarades du Jefferson sont ainsi chargés d'élucider le meurtre d'une journaliste politique, qui était au coeur d'une affaire de lanceur d'alerte et venait de dévoiler toute une série de documents classés secret appartenant à la NSA. Evidemment, ce type d'histoire ne peut pas être aussi abouti et passionnant dans "Bones" que dans des dramas plus ambitieux et mieux construits, mais celle-ci se débrouille cependant assez bien avec ses propres armes, en proposant une enquête tout juste correcte, certes, mais avec une implication efficace des personnages.

Que ce soit pour leurs quelques dialogues piquants, pour leurs discussions plus tendues ou tout simplement pour les multiples avis qu'ils peuvent véhiculer sur la question du travail journalistique, "Big Brother" parvient donc à effacer partiellement les difficultés qui peuvent provenir d'ailleurs - à commencer par le scénario mitigé ou encore le schéma de construction toujours aussi classique et lassant - en intégrant ses protagonistes au débat et au cas de la semaine, une bonne chose. L'épisode se laisse globalement regarder, et c'est déjà une bonne nouvelle après le carnage du précédent.

En bref : Bien plus convenable, bien que les défauts soient encore atténués mais nombreux.
Note : 5.5/10

1109 : Chapeau de cow-boy et bottes de cuirtibo18  (18.06.2016 à 12:55)

Cela faisait un moment que "Bones" n'était pas partie dans un petit délire consécutif à la résolution de son intrigue de la semaine, et c'est donc cette semaine que la série a décidé de proposer de nouveau ce type d'épisode un peu perché, avec une certaine efficacité, comme très souvent dans ce registre. Tout démarre lorsqu'un comptable est retrouvé assassiné vêtu d'une tenue de cow-boy, puis identifié comme étant également un champion de tir dans un club dont les codes sont proches de ceux du Far West.

L'histoire recèle de quelques sympathiques rebondissements même si tout n'est pas parfaitement écrit, mais c'est surtout grâce à l'infiltration du couple phare de la série dans ce milieu très particulier et propice aux cocasseries en tout genre que "Chapeau de cow-boy et bottes de cuir" se démarque. La légèreté des nombreux passages durant lesquels Booth et Brennan se mêlent aux anciens camarades de la victime est extrêmement agréable, et participe avec efficience à la dynamique enlevée de l'épisode.

De leur côté, les autres protagonistes ne sont pas oubliés, portant eux plutôt la trame émotionnelle de ce neuvième volet de la saison. Malheureusement, celle-ci se révèle bien plus faible qu'elle n'aurait pu l'être, notamment parce qu'un certain nombre de scènes ne sont pas suffisamment poussées pour toucher véritablement le téléspectateur. Néanmoins, la mise en avant des couples d'Angela et Hodgins, ou encore de Camille, permet de faire varier les intrigues secondaires et de redonner à chacun une place, une bonne chose.

En bref : Un épisode décalé et assez réussi.
Note : 6.5/10

1110 : Réactions en chaînetibo18  (18.06.2016 à 12:57)

Pour son dernier opus avant une longue pause programmée de mi-saison, "Bones" bouleverse sa mécanique et sa routine au profit d'un épisode beaucoup plus puissant et riche en émotions qu'habituellement, comme elle le fait malheureusement trop peu depuis sa création. Cette fois, l'équipe du Jefferson et les agents du FBI voient ainsi leur moral mis à rude épreuve lorsque plusieurs d'entre eux se retrouvent en danger, spécifiquement Hodgins et Aubrey, après que le corps d'un officier de police ait explosé en raison du déclenchement d'une bombe cachée dans son cadavre.

Si l'introduction de "Réactions en chaîne" est aussi peu ragoutante que ce que la série propose en général (le parallèle entre la tête de la victime et la sauce de Brennan est particulièrement dégueulasse), l'enquête prend rapidement une direction bien plus sombre avec le combat d'Aubrey pour sa vie, la détermination de Booth qui voit les douloureux souvenirs de Sweets refaire surface ou encore les interrogations que chacun se pose sur ce qui doit réellement compter dans sa vie. L'humour reste présent, notamment grâce à la présence d'une comportementaliste déjantée aux côtés de Booth, mais la volonté première reste celle de toucher le téléspectateur.

Jusqu'à la dernière minute, où la série nous révèle la paralysie de Hodgins consécutive au drame qui l'a touché deux jours plus tôt, la tension règne et l'épisode en ressort grandi. Cela faisait un sacré bout de temps que "Bones" n'avait pas autant brillé dans l'exploitation de ses personnages, mais aussi dans l'écriture de son cas de la semaine. Car l'affaire est elle aussi plutôt palpitante, avec des twists de bonne facture et un certain suspense sur son dénouement. Tout n'est pas travaillé à la perfection, et quelques faiblesses subsistent, mais les reproches à faire sont assez minces.

En bref : Sans conteste le meilleur épisode de cette onzième saison jusqu'ici.
Note : 8.5/10

1111 : Défense de tuertibo18  (28.07.2016 à 23:33)

En clôturant sa première partie de saison sur un cliffhanger explosif autour de la paralysie vraisemblable de Hodgins, consécutive à l'explosion d'une bombe dont lui et Aubrey ont été victimes, la série se détachait de ses habituelles intrigues faussement légères au profit de quelque chose de bien plus consistant et intéressant. Toutefois, "Bones" reste "Bones", et comme on pouvait légitimement le craindre, la reprise n'est pas du tout à la hauteur de l'opus précédent, en se concentrant principalement sur un sempiternel cas de la semaine dont tout le monde se moque éperdument.

L'équipe du Jefferson et leurs acolytes du FBI sont donc à la recherche du meurtrier d'une avocate chargée de défendre des clients sans le sou, dont les ossements sont retrouvés. Sans la moindre originalité, l'intrigue avance avec énormément de difficulté, sans vitesse de croisière et souffrant cruellement de rebondissements dignes de ce nom. "Défense de tuer" donne tout bonnement l'impression d'avoir ressorti un vieux scénario des cartons et de faire du remplissage, un sentiment qui empêche naturellement le téléspectateur de s'impliquer et qui handicape grandement l'épisode.

Face à ce petit carnage, le destin de Hodgins n'est heureusement pas complètement oublié pour autant, et ce même si la place qui lui est réservée est particulièrement décevante. Le compagnon d'Angela sort ainsi de rééducation, en fauteuil roulant, et tente de se remettre au travail dans l'espoir de pouvoir remarcher un jour, ce qui paraît compromis. Les quelques scènes consacrées à cet arc narratif ne sont pas d'excellente facture, mais la série propose toutefois plusieurs passages plus touchants, notamment dans les interactions entre les époux. Hodgins seul atout d'un épisode poussif, qui l'aurait cru ?

En bref : Incroyable de constater à quel point les éclaircies disparaissent aussi rapidement qu'elles sont arrivées dans "Bones"...
Note : 4/10

1112 : Un monde d'hommestibo18  (28.07.2016 à 23:35)

En visionnant ce douzième opus de la saison, je me suis tout simplement demandé s'il n'aurait pas dû prendre directement place derrière le winter finale, marqué par le fameux cliffhanger centré sur la paralysie de Hodgins. Cela n'aurait pas été très problématique compte-tenu de la médiocrité quasi-totale de son prédécesseur, d'autant que celui-ci revient de manière beaucoup plus directe et judicieuse sur ce terrible drame dans la vie du personnage, à commencer par une trame émotionnelle assez solide.

Face à la souffrance extrême qui est toujours la sienne, Hodgins se renferme totalement sur lui-même, quitte à devenir particulièrement désagréable vis-à-vis de ses collègues et de son épouse. Souvent cantonné à un jeu très à l'unisson, et pas forcément d'une justesse remarquable, TJ Thyne livre ici une prestation surprenante et venant renforcer les émotions délivrées au téléspectateur grâce aux quelques scènes qui lui sont consacrées. Parallèlement, "Bones" n'oublie pas cependant d'amuser la galerie, et mixe ainsi les registres aisément.

L'exploitation de la paralysie de Hodgins est donc largement plus forte dans "Un monde d'hommes", une très bonne initiative qui vient compenser la déception de lopus précédent. Pour le reste, la série reste toutefois dans une mécanique routinière similaire à celui-ci, avec un cas de la semaine classique bâti autour de la découverte d'un cadavre carbonisé dans un véhicule. Le suspense n'est pas vraiment au rendez-vous, l'originalité est proche du néant et le rythme parfois inégal, mais il faut toutefois avouer que la thématique (et ce qui en découle) est plus que divertissante, un point très positif.

En bref : Les scénaristes se reprennent partiellement, grâce à Hodgins avant tout. Encore.
Note : 6.5/10

1113 : Le monstre dans le placardtibo18  (28.07.2016 à 23:36)

De mon point de vue, "Bones" est rarement aussi bonne que lorsqu'elle se détourne de ses cas de la semaine au profit d'intrigues noires, plus poussées et surtout suivies dans le temps (on se souvient notamment du Fossoyeur ou de Pelant), ainsi que lorsqu'elle se consacre davantage à ses différents personnages qu'à ses affaires policières banales et parfois bancales. Pour le plus grand plaisir du téléspectateur, ce sont bel et bien ces deux ingrédients de poids qui sont réunis dans ce treizième opus de la saison, et le résultat est forcément réjouissant.

"Le monstre dans le placard" introduit en effet tout d'abord un nouveau tueur en série qui promet déjà de faire quelques ravages à plus ou moins courte échéance. Tout débute pourtant de manière (presque) traditionnelle alors que l'équipe du Jefferson est chargée de résoudre un meurtre à l'aide d'un cadavre sur la table. Toutefois, "Le monstre dans le placard" change très rapidement de ton pour aller vers un récit beaucoup plus sombre, et introduire un criminel qui transforme ses victimes en marionnettes et qui démarre une traque de Booth, Brennan ou encore Camille.

L'humour est malheureusement trop absent de l'épisode, mais laisse place à un scénario bien plus fourni et surtout plus accrocheur qu'à l'accoutumée, en dépit de certains moments de flottement dans la première partie notamment. Par ailleurs, les personnages ne sont pas en reste eux aussi, avec un développement assez limité mais plutôt intéressant de chacun d'eux, qui offre plusieurs instants tout à fait touchants, du côté de Camille ou du couple phare par exemple. Ce sont eux qui font désormais la force principale de la série, c'est une certitude.

En bref : Un bon petit épisode de "Bones".
Note : 7/10

1114 : Une seconde chancetibo18  (03.09.2016 à 22:22)

Retrouver une mécanique traditionnelle après un épisode un peu plus particulier et événementiel du calibre de l'opus précédent de la série n'est jamais chose aisée, et le risque de décevoir le téléspectateur était en conséquence relativement important. Cependant, contre toute attente, "Bones" surprend de manière très positive et parvient à rester dans une dynamique réjouissante, malgré un cas de la semaine tout à fait médiocre. En effet, le Jefferson est chargé de résoudre le meurtre d'une ancienne délinquante, une affaire d'une banalité presque affligeante.

C'est bien simple, absolument rien n'est à retenir de ce dossier traité par l'équipe, qui pue la naphtaline à plein nez et regorge de scènes lancinantes au possible. Au fond, cest grâce tout ce qui gravite autour que l'épisode est satisfaisant, puisque chaque personnage trouve un écho dans l'une des diverses histoires secondaires présentées. Tout d'abord, Brennan est dans la tourmente lorsqu'elle doit s'expliquer sur ses actes de violence envers un suspect il y a quelques semaines. Malgré une issue totalement attendue, les deux scènes au tribunal sont assez jubilatoires.

De leur côté, les couples formés par Angela et Hodgins d'une part, et Jessica et Aubrey d'autre part, sont également mis en avant alors que le premier est toujours parasité par le handicap de Jack tandis que le second peine à franchir un cap et à se construire. Dans des styles de narration tout à fait différents, ces deux relations se révèlent être tout à fait bénéfiques pour "Une seconde chance", qui utilise ainsi les personnages de la série à bon escient, et offre même une scène assez bouleversante dans ses dernières minutes.

En bref : Malgré un scénario piteux, voici une agréable surprise permise par des personnages qui continuent de maintenir "Bones" en forme.
Note : 7/10

1115 : Le nettoyeur nettoyétibo18  (03.09.2016 à 22:24)

A l'instar des défauts importants déjà observés dans l'épisode précédent, ce quinzième volet de la saison souffre d'un point faible de taille : son enquête de la semaine. Je ne sais pas si les scénaristes de "Bones" ont définitivement abandonné l'idée de se creuser la tête pour trouver des cas palpitants et originaux, au-delà des rares fils rouges qui bousculent le quotidien du Jefferson, mais ce problème connu de tous les téléspectateurs depuis plusieurs années ne cesse de s'amplifier et de devenir récurrent au fil du temps.

Cette fois-ci, Booth et Brennan se penchent ainsi sur la mort d'un détective dont le corps est retrouvé congelé dans une étendue d'eau glacée. Difficile d'en dire davantage sur cette intrigue, tant elle se déroule sous nos yeux sans que l'on s'y intéresse un seul instant, dès lors que l'on comprend à quel point tout ceci va être terriblement ennuyeux. Face à cette nouvelle désillusion, il convient donc encore de se tourner vers les personnages pour trouver davantage de satisfaction, mais contrairement à son prédécesseur, "Le nettoyeur nettoyé" n'est pas une franche réussite.

Cela s'explique avant tout par l'abandon du registre dramatique utilisé ces derniers temps, au profit d'un ton beaucoup plus léger, qui surprend dans le mauvais sens du terme. Le changement radical de comportement de Hodgins n'est en effet pas forcément très réaliste compte-tenu des événements survenus récemment, et l'arc narratif consacré au personnage se révèle naturellement moins passionnant à suivre. Reste que "Le nettoyeur nettoyé" propose tout un tas de passages extrêmement distrayants qui permettent à l'épisode de ne pas être d'un ennui total.

En bref : Retomber dans le registre de la comédie aussi rapidement n'est probablement pas l'idée la plus judicieuse que "Bones" pouvait avoir.
Note : 4/10

1116 : Casser la voixtibo18  (03.09.2016 à 22:26)

Depuis quelques temps, ceux que l'on présentait au début comme les nouveaux internes se sont fondus dans la masse du casting, au point qu'on ne prête plus véritablement attention à leur présence et à leur rotation dans le Jefferson. Pour casser légèrement la routine, ce seizième volet de la saison s'attèle ainsi à l'introduction d'une nouvelle camarade de laboratoire pour Brennan et les autres, qui ne va pas rester en place très longtemps puisque rapidement congédiée par Bones suite à sa prestation calamiteuse.

Cette petite histoire n'a naturellement rien de révolutionnaire, ni même de qualitatif dans son écriture et son développement, mais forcé de constater qu'elle apporte un vent d'air frais assez agréable dans une routine qui sentait le roussi lors de l'épisode précédent, suite aux quelques très jolies surprises du milieu de saison. Reste toutefois que "Bones" demeure très fébrile à poursuivre le bel effort de développement de ses personnages et de leurs troubles du moment, ce qui constitue sans aucun doute la déception la plus forte de "Casser la voix".

Du côté du cas de la semaine traité par le FBI et l'Institut, l'équipe se penche sur le meurtre d'un jeune garçon dévoré par des rats de laboratoire dans les couloirs de son université, alors qu'il était à la tête du Glee Club que ses camarades se disputent désormais. Voilà une trame scénaristique qui participe là encore à l'aspect divertissant de l'épisode, également renforcé par la plongée plutôt fun dans les vieilles casseroles d'Aubrey. Il n'y a donc rien à dire de ce point de vue... mais dommage que "Bones" se contente de cela.

En bref : Récréatif. C'est déjà pas mal, mais c'est tout.
Note : 6.5/10

1117 : Au service du présidenttibo18  (06.09.2016 à 21:17)

Je ne sais pas vraiment ce qui est passé par la tête ou par les narines des scénaristes de "Bones" au moment de concocter l'intrigue de ce dix-septième opus de la saison, mais au classement des épisodes les plus WTF de la série, celui-ci figure très clairement en bonne place. En effet, l'équipe du FBI et du Jefferson est dépêchée pour résoudre le meurtre d'un homme dont le corps est retrouvé brûlé à l'acide en pleine forêt, et qui se trouve être un membre des services secrets chargé de la protection du président des Etats-Unis.

En apparence, la trame de départ est déjà quelque peu perturbante pour une série telle que "Bones", bien souvent cantonnée à des histoires très quotidiennes et terre-à-terre. Mais surtout, cet opus s'engage rapidement dans une direction assez surréaliste, avec l'apparition d'un président des USA évidemment à mille lieux de la réalité, des éventuels complots au sein de l'une des organisations les plus officielles du pays... Des twists tantôt amusants, tantôt ridicules, mais qui rythment positivement une enquête menée sans temps mort.

En outre, "Au service du président" bénéficie d'une construction légèrement nouvelle au niveau du rôle de certains personnages, puisque Booth se retrouve dans un premier temps mis sur la touche, au profit d'un duo formé par Aubrey et une agent des services secrets, tandis que Fischer fait son retour au Jefferson pour remplacer Brennan. Autant de petites manuvres qui donnent à l'épisode une énergie plutôt agréable. Toutefois, de grosses faiblesses subsistent, à commencer par la superficialité déconcertante d'un opus qui ne fait encore rien bouger dans le fil de la saison.

En bref : Un sentiment de bonne humeur similaire à l'épisode précédent qui vient masquer les défaillances.
Note : 6/10

1118 : Enquête exclusive !tibo18  (06.09.2016 à 21:19)

Presque devenu une tradition dans l'univers des séries policières et médicales (j'ai notamment en tête l'excellente "Dr House" qui s'était prêtée à l'exercice), un épisode documentaire nous est offert dans "Bones" cette semaine, puisqu'une équipe de télévision vient rendre visite aux membres du Jefferson et du FBI afin de réaliser un reportage sur leurs méthodes de travail et le rôle de chacun. Si cette pratique est désormais assez courante, elle constitue malgré tout une rupture avec les opus traditionnels de la série qui s'y colle, ce qui n'est a priori jamais de refus.

Dans l'ensemble, "Enquête exclusive !" se révèle en outre plutôt réussi, une surprise compte-tenu de la difficulté importante qui est celle de rester crédible face à la logique du documentaire tout en évitant les propos et les explications inutiles pour le téléspectateur. Certes, le rythme n'est pas toujours optimal et certaines faiblesses handicapent la fluidité du récit, à l'instar de l'évocation un peu ratée des anciens de la série (Sweets, Zack, Nigel Murray), mais d'autres éléments permettent de compenser, comme les scènes se focalisant sur la vie de Booth et Brennan.

Ce dix-huitième volet de la saison associe d'ailleurs les émotions liées à la vie personnelle des personnages et l'humour face à la situation avec une certaine aisance, un autre bon point avec le développement de chacun des protagonistes. Parallèlement, "Enquête exclusive !" souffre toutefois bien plus nettement du côté de son enquête de la semaine, autour d'un livreur de pizzas retrouvé mort plus d'une décennie après sa disparition. Malheureusement, l'intrigue est d'une banalité et d'une qualité globale consternantes, ni plus ni moins.

En bref : Casser la routine ne peut jamais faire de mal. Un épisode assez sympathique.
Note : 6/10

1119 : Hockey corraltibo18  (06.09.2016 à 21:21)

Après un épisode assez différent de la mécanique habituelle de la série, tourné sous la forme d'un documentaire centré sur les activités de l'Institut Jefferson, "Bones" revient à ses enquêtes de la semaine très traditionnelles, et met son équipe en ordre de bataille pour résoudre le meurtre d'un hockeyeur professionnel dont le corps décapité est retrouvé flottant dans une rivière. Le point de départ est assez amusant, si l'on peut dire, et la suite de l'intrigue se laisse suivre sans trop de difficultés, malgré un scénario peu palpitant et novateur.

Les rebondissements ne sont pas véritablement nombreux, et surtout d'une efficacité très limitée, et la trame dramatique générale de l'affaire est totalement inexistante, avec une implication quasi-nulle des guests de la semaine. Au fond, ce dix-neuvième opus de la saison vaut avant tout le détour pour ses personnages, qu'il s'agisse des arcs narratifs légers (à l'instar des drones utilisés par Hodgins pour retrouver la tête du cadavre, ou encore de la volonté de Booth de se replonger dans le sport de son enfance) ou de la dynamique du couple phare de la série.

Booth et Brennan sont de nouveau à l'origine d'une petite histoire quotidienne autour de leur couple, lorsque les deux époux se décident à faire un peu de ménage dans leur maison et à se débarrasser de quelques affaires personnelles. Tout cela ne casse bien sûr pas des briques, mais contribue à l'aspect le plus divertissant de l'épisode, une bonne chose. Malgré tout, on peut toujours regretter que "Bones" renonce à aller plus en profondeur, à tous les points de vue, et qu'elle attende sans doute le season finale pour cela. Le remplissage est trop prononcé.

En bref : Tout juste correct.
Note : 5/10

1120 : Mystère en Alaskatibo18  (19.09.2016 à 22:08)

En dehors de Wendell, dont le personnage est exploité autrement que pour ses simples compétences médico-légales à chacune de ses apparitions, ou Arastoo, qui a bénéficié de sa relation avec Camille pour être mis en avant, les différents internes du Jefferson ont peu souvent l'occasion de s'exprimer autrement qu'autour des cadavres qu'ils auscultent. C'est donc avec un réel plaisir que l'on retrouve cette semaine Clark sur le devant de la scène, lorsqu'il devient l'un des principaux suspects dans une affaire de meurtre.

Tout débute pourtant à mille lieux de ce rebondissement, alors qu'une expédition dans le cercle polaire permet la découverte d'un homme tué au même endroit 15 ans plus tôt, et appartenant à un groupe dans lequel était donc également Clark. Un twist surprise qui fait son petit effet, pour deux raisons principales : l'intérêt du téléspectateur pour l'enquête en sort naturellement grandi, et surtout, l'implication du jeune interne offre quelques scènes tout à fait sympathiques, notamment lors des échanges entre Clark et ses camarades.

Pour autant, "Mystère en Alaska" est loin de l'excellence qu'il aurait pu atteindre, et affronte malgré tout quelques faiblesses, à commencer par une trame émotionnelle beaucoup trop limitée par rapport aux enjeux. Il est en effet regrettable que "Bones" ne se soit pas davantage employée à multiplier les instants touchants, peut-être même en mettant Clark dans une situation encore plus périlleuse. Là est d'ailleurs le second problème de cet épisode : si l'idée générale est positive, l'intrigue manque sans doute d'ambition.

En bref : Clark Edison est à l'honneur dans un opus très correctement mené, bien qu'un peu light à certains égards.
Note : 6.5/10

1121 : Les joyaux de la discordetibo18  (19.09.2016 à 22:10)

Avant son dernier opus de l'année, qui marquera probablement la suite (et fin ?) de l'intrigue autour du Marionnettiste, "Bones" reste cette semaine dans la lignée de ses épisodes précédents, en proposant une enquête tout à fait conventionnelle. Pour débuter son récit, l'ensemble de l'équipe est mobilisée afin de résoudre le meurtre d'une jeune femme dont le cadavre vient d'être découvert dans une benne à verre, et qui était l'épouse d'un célèbre cambrioleur international traqué par les autorités françaises.

La présence d'un agent tricolore (interprété par Sébastian Roché) aux côtés de Booth et Aubrey, bien que particulièrement superflue et agrémentée de quelques éternels clichés, est assez sympathique malgré tout et offre une légère différence par rapport aux développements habituels, une bonne chose. Toutefois, sorti de cet artifice, "Les joyaux de la discorde" demeure une fois encore un opus de remplissage, marqué par un dossier pas toujours captivant, et aux rebondissements souvent téléphonés.

Parallèlement, Booth est contraint de reconnaître ses problèmes de vue lorsque ceux-ci deviennent persistants, tandis que Hodgins constate des phénomènes étranges dans l'institut jusqu'à ce que Daisy ne vienne y apporter une explication beaucoup plus rationnelle et réjouissante. Si la première de ces deux intrigues secondaires est assez inutile et médiocre, la seconde a le mérite de préparer la fin du handicap de Hodgins, sans que la série ne donne l'impression de se précipiter. Je regrette cependant que "Bones" soit si fade en termes d'émotions, y compris sur cette question.

En bref : La série reste mitigée, en attendant l'avant-dernière fin de saison de son histoire.
Note : 5/10

1122 : Le pire cauchemartibo18  (19.09.2016 à 22:12)
Message édité : 19.09.2016 à 22:13

L'an prochain, le season finale de "Bones" marquera également la fin des aventures de l'Institut Jefferson, douze saisons après leur arrivée sur le petit écran. Pour lancer cette ultime salve d'enquêtes, la série se devait de frapper un grand coup, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'a pas manqué de relever ce défi avec brio. Conformément aux attentes, "Le pire cauchemar" articule naturellement pour cela son intrigue autour du Marionnettiste, le tueur en série introduit lors du treizième opus de la saison.

Celui-ci fait ainsi son retour dans le quotidien de l'équipe, et principalement de Brennan, de plus en plus perturbée par la menace qu'il représente, au point d'aller consulter un psychiatre suite aux innombrables cauchemars qui la hantent. Cet arc narratif est assurément le plus intéressant de l'épisode, puisqu'il place l'héroïne dans une situation peu conventionnelle, loin de ses convictions rationnelles qui font pourtant la base de sa personnalité. Brennan est en souffrance, au point de faire sa propre introspection et de tout tenter pour exploiter chaque élément de ses visions.

Pendant ce temps, le reste du FBI et du Jefferson se charge de traquer le meurtrier, sans trop de résultats et malgré quelques découvertes particulièrement glauques. Si le manque de légèreté de certains passages est un peu trop prononcé, et que l'histoire n'est pas toujours parfaitement écrite, l'ambiance générale de l'épisode alimente une tension importante, jusqu'au rebondissement final, explosif, lorsque "Bones" révèle ainsi l'identité du Marionnettiste : Zack Addy. Le twist est jouissif et très ingénieux, surtout à l'aube des adieux de la série. Un cliffhanger alléchant, évidemment.

En bref : Excellente fin de saison pour "Bones", qui surprend ses téléspectateurs grâce à une idée particulièrement bien trouvée et un développement tout à fait réussi de Brennan.
Note : 8/10

Moyenne de la saison : 5.77/10 [Evolution : +0,47]


11x01 - 11x03CastleBeck  (23.09.2016 à 22:32)

Bonjour!

La diffusion de la saison 11 a commencé tout récemment ici, donc je viens donner mon avis sur les premiers épisodes.

Commençons par le double épisode :

Autant j'ai eu du mal à accroché à la saison précédente, et ce n'est pas faute d'avoir essayé et réessayé, autant j'ai aimé le début de cette 11e saison.  

La saison a bien commencé avec un bon suspense : qu'est-il arrivé avec Booth? Pourquoi mentir à Bones? Les personnages principaux sont dans l'action, réellement au centre de cette nouvelle enquête, ce qui accroit le suspense et l'intérêt de la téléspectatrice que je suis. 

 J'ai eu l'impression que les caractères des personnages n'étaient pas tout  fait respecter par contre : Booth qui agit dans le dos de Brennan, avec ce qui s'est passé dans la saison 10, je ne suis pas certaine... Mais, bon, quand Jared est impliqué, je crois que ça peut cadrer.  

J'ai eu le plaisir de retrouver toute l'équipe : Angela, Hodgins, Camille, Aubrey, Caroline, Arastoo (même si ce n'est pas mon interne préféré!)

Et à la fin, Bones redevient Bones : Brennan et Booth retrouvent leur place au sens du Jefferson et du FBI (même son bureau). Aucun changement par rapport aux saisons prcédentes, en fait... D'un autre côté, on sait que trop de changements n'est pas toujours gagnant, mais un peu ne fait pas nécessairement de mal.

 

 

Poursuivons avec le 11x03, celui de cette semaine.

Comment dire? Un épisode comme un autre, qui ne m'a pas marquée. Qui me fait dire que je vais avoir du mal à accrocher et qui ne me convainc pas vraiment de  poursuivre le visionnement de la série, si ce n'est que je suis curieuse par rapport à ce que j'ai vu de la fin de cette 11e saison.

À la fin de l'épisode précédent, on en est revenu où on était et je me dis que cette série n'a pas évolué suffisamment depuis quelques années.

Il y avait tout de même de bons passages, comme dans chaque épisode. J'ai aimé les discussions Bones / Booth au sujet de Jared, entre autres.

 

Bon, voilà, mon bref avis. Je revienrai certainement dans quelques semaines pour les épisodes suivants.


11x09 (Chapeau de cowboy et bottes de cuir)CastleBeck  (03.11.2016 à 14:15)

Il y a un moment que je n'étais pas passée sur ce fil de discussion : il faut croire que je n'avais rien à dire sur les précédents épisodes.

Toutefois, l'épisode diffusée cette semaine (au Québec) m'a paru intéressant. J'aime toujours ces épisodes sous couverture qui  nous permet de voir le duo sous un autre jour, dans un autre contexte. J'ai aimé cette esprit de compétition qui les habitait et la dynamique que cela entrainait entre Buck et Wanda.

Par ailleurs, on a ausi eu droit à des échanges intéressants à l'institut, avec les autres personnages, dont le conversation Hodgins - Angela concernant la famille, particulièrement à la fin. Ça reste un élément intéressant à suivre, puisque un des deux devra changer d'idée, éventuellement... Quoique les évènements futurs peuvent venir bouleverser ça aussi. Daisy qui commente sur la vie de Camille, c'était bien aussi. Même si le passage aurait pu être plus approfondi.

 

Sinon, moi, j'attends toujours de comprendre certaines scènes de la saison 11 que j'ai, par hasard, vues en VO... 

Identification requise pour ajouter un message.
Ne manque pas...

Le nouveau numéro d'HypnoMag est disponible en ligne. Bonne lecture !
HypnoMag | Lire ce numéro

Activité récente

Suite de mots
Aujourd'hui à 18:05

Pendu
Aujourd'hui à 16:18

447 votes [PDM]
Aujourd'hui à 16:16

Saison 10
09.04.2021

Calendriers
30.04.2021

Obsession
07.04.2021

Actualités
Calendrier du mois

Calendrier du mois
Pour mai, c'est avec Booth, Brennan et Zack que nous serons! >>Le calendrier...

Emily Deschanel sera dans The Rookie!

Emily Deschanel sera dans The Rookie!
Emily Deschanel rejoint le casting de la série The Rookie sur ABC. Elle sera présente lors de...

Calendrier du mois!

Calendrier du mois!
Pour avril, c'est avec Booth et Brennan que nous serons! >>Le calendrier...

Une HypnoCard Booth et Brennan pour célébrer leur 3è place!

Une HypnoCard Booth et Brennan pour célébrer leur 3è place!
L'HypnoCup vient de se terminer sur la citadelle! L'HypnoBoutique a décidé de célébrer les 3 couples...

HypnoCup 2021 - Booth et Brennan tentent la 3ème place!

HypnoCup 2021 - Booth et Brennan tentent la 3ème place!
L'HypnoCup 2021 continuent aujourd'hui sur la citadelle! Cette année, ce sont 512 couples qui...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

SeySey, Avant-hier à 15:59

Bonjour ! Nouveau design sur le quartier Sex Education et nouveaux romans dans la bibliothque de Maeve

Luna25, Hier à 18:02

Bonjour ! Nouveau mois sur le quartier Reign

Luna25, Hier à 18:02

et nouveau design sur le quartier Legends of tomorrow avec l'arrivée de la nouvelle saison

ShanInXYZ, Aujourd'hui à 00:43

On continue le Voyage au centre du Tardis et on attends vos photos du Maître, où ça ? chez Doctor Who

Locksley, Aujourd'hui à 11:24

Nouvelles HypnoCards en rayon ! Bonne collection et bon WE !

Viens chatter !